•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec pourrait permettre de petits rassemblements aux Fêtes

Un homme coupe une dinde sur une table décorée pour Noël.

Les réveillons devront se faire en groupes réduits cette année en raison de la COVID-19.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement Legault étudierait présentement plusieurs hypothèses afin de permettre la tenue de petits rassemblements amicaux ou familiaux durant la période des Fêtes.

Selon des informations parues dans le quotidien La Presse que Radio-Canada a pu confirmer, le gouvernement plancherait sur la possibilité d’autoriser au maximum deux ménages provenant de deux adresses à se réunir à Noël et au jour de l’An.

Dans la mesure où les rassemblements à l’intérieur sont considérés comme le principal vecteur de propagation de la COVID-19, le gouvernement pourrait assortir cette permission de se rassembler d’une période d’isolement volontaire de quelques jours avant et après les réunions.

S’ils sont autorisés par les autorités de la santé publique, ces petits rassemblements ne seraient par ailleurs permis que pendant deux ou trois jours à Noël et au jour de l’An.

Il faut souligner qu’il s’agit ici d’une hypothèse parmi d’autres qui circulent actuellement au gouvernement du Québec pour permettre aux Québécois de passer des Fêtes plus agréables et leur permettre de briser l’isolement et la solitude en cette période de célébration.

Aucune décision n'a encore été annoncée par Québec sur le déroulement des Fêtes cette année.

On n’est pas rendu à Noël, a prévenu mercredi matin la vice-première ministre Geneviève Guilbault en conférence de presse. Notre souhait c’est de pouvoir donner un petit peu plus de liberté aux Québécois. Mais le premier ministre le dit souvent, il faut oublier les gros partys.

Les grandes familles à 15, 20, 25 malheureusement il est fort probable que ce ne soit pas possible cette année, mais si on peut au moins retrouver notre famille immédiate ou quelques amis de l’entourage proche, ce sera d’un certain réconfort j’en suis certaine.

Mais on va voir au fil du temps. Rendons-nous au 23 novembre et ensuite on verra, a rappelé la ministre.

Il y aura des marchés de Noël cette année

Des visiteurs traversent l'entrée du Marché de Noël.

Le Marché de Noël européen de Saguenay se déroule à la Place du citoyen dans l'arrondissement de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Par ailleurs, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, et le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, ont confirmé mercredi que les marchés de Noël seront ouverts cette année, mais dans le respect des consignes sanitaires.

Dans un communiqué, les ministres expliquent que la capacité d’accueil des marchés sera déterminée en fonction de l’espace disponible de façon à ce que le la distanciation des deux mètres soit respectée.

La circulation des gens devra aussi se faire à sens unique et des repères devront être marqués au sol pour aider les visiteurs à respecter la distance sécuritaire. Bien entendu, des stations de lavage des mains et de distribution de désinfectant devront aussi être installées. Pour les marchés intérieurs, le port du masque y sera obligatoire.

Pour éviter les attroupements, toute forme d'animation sera à éviter. Il est recommandé d'éviter également les dégustations dans les régions aux paliers d'alerte orange et rouge, précise le communiqué.

Je suis enchantée que les Québécois puissent se rendre dans les marchés de Noël cette année. En cette période plus difficile pour certaines de nos entreprises, quelle belle façon d'encourager les commerçants et les artisans de chez nous!

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !