•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour du Souvenir : des cérémonies virtuelles

Justin Trudeau et sa femme Sophie Grégoire Trudeau se recueillent.

Le premier ministre Justin Trudeau et sa femme, Sophie Grégoire Trudeau, se sont recueillis devant le Monument commémoratif de guerre du Canada, mercredi, à Ottawa, après y avoir déposé une gerbe de fleurs. Derrière eux, la gouverneure générale, Julie Payette.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

C'est sous un ciel gris et devant une foule clairsemée que la cérémonie nationale du jour du Souvenir s'est tenue, mercredi, devant le Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa.

Pandémie oblige, les Canadiens qui se massent généralement pour rendre hommage à tous ceux et celles qui ont servi et qui sont morts pour le pays ont été invités à suivre les cérémonies à la télévision ou en ligne.

Le premier ministre Justin Trudeau, le ministre des Anciens Combattants, Lawrence McAulay, et la gouverneure générale, Julie Payette, étaient tout de même présents pour l'occasion.

La cérémonie a débuté avec deux minutes de silence observées à 11 h pour souligner le 102e anniversaire de l'Armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918.

Après quelques allocutions, Mme Payette et M. Trudeau ont déposé des gerbes de fleurs au pied du Monument, tout comme la Mère nationale de la Croix d’argent 2020, la Néo-Brunswickoise, Debbie Sullivan.

Cette dernière est la mère du lieutenant Chris Saunders, qui est mort à la suite d’un incendie à bord du sous-marin NCSM Chicoutimi en 2004.

Aujourd’hui, on rend hommage aux femmes et aux hommes qui ont servi et qui continuent de servir notre pays avec courage et ceux qui ont fait le sacrifice ultime pour notre liberté, notre paix et notre démocratie. N’oublions pas.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada, sur Twitter
Un homme se recueille, seul, devant la tombe d'un militaire mort au combat.

Seulement une centaine de personnes ont été admises sur le site, situé tout près du parlement, et les rues avoisinantes, bondées de monde en temps normal, étaient pratiquement désertes.

Hommage de Justin Trudeau aux disparus de l'année

Dans une déclaration publiée en début de journée, le premier ministre Trudeau a spécifiquement rendu hommage à des militaires qui ont perdu la vie cette année, dont l'enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough, l'enseigne de vaisseau de 1re classe Matthew Pyke, le caporal-chef Matthew Cousins, le capitaine Maxime Miron-Morin, le capitaine Kevin Hagen, le capitaine Brenden Ian MacDonald, la capitaine Jennifer Casey et le caporal James Choi.

Le défilé des anciens combattants, moment marquant des cérémonies passées, a aussi été annulé en raison de l'épidémie de COVID-19 qui sévit dans le pays.

Des anciens combattants portant des médailles, dont l'un en fauteuil roulant, font le salut militaire.

Quelques anciens combattants ont assisté à la cérémonie tenue au cénotaphe de la Croix du sacrifice, à Québec. Parmi eux (de gauche à droite), Pascal Denis, Gabriel Larouche, Eric Dupuis et Paul Giroux.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Aucune chorale n'a été invitée à interpréter l'hymne Au champ d'honneur et la taille de la fanfare militaire toujours présente pour l'occasion a été réduite de moitié.

Bien que beaucoup d'entre nous restent à la maison aujourd'hui, nous pouvons encore prendre le temps de nous souvenir.

Une citation de :La Légion royale canadienne, sur Twitter
François Legault, devant un micro. Il porte le coquelicot.

« Aujourd’hui, on doit se souvenir de nos parents, grands-parents, arrières-grands-parents qui sont allés défendre notre liberté, dans certains cas de l’autre côté de l’Atlantique. Ils ont été très courageux », a notamment déclaré le premier ministre du Québec François Legault lors d'une brève cérémonie à Québec.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Un fonds d’urgence

Le gouvernement fédéral a annoncé mardi qu’il fournirait une aide d’urgence de 20 millions de dollars pour soutenir le travail des organismes sans but lucratif qui viennent en aide aux anciens combattants.

La Légion royale canadienne recevra 14 millions de dollars. Le reste sera réparti entre ANAVETS (1 million de dollars), La Patrie gravée sur le cœur (1,5 million de dollars), VETS Canada (850 000 $) et d'autres organismes de vétérans sans but lucratif et de bienfaisance dont les finances se sont taries en raison de la pandémie.

Le président national de la Légion royale canadienne, Tom Irvine, a salué cette aide attendue depuis longtemps, même s'il avait demandé 30 millions de dollars. Il a indiqué que cet argent permettra d’éviter la fermeture des dizaines de succursales.

Ma première lettre au premier ministre remonte au mois d'avril, a-t-il déclaré en entrevue. Peut-être que ça aurait pu sauver certaines des 20 succursales qui ont été fermées.

Par ailleurs, ni M. Trudeau ni le ministre des Anciens Combattants, Lawrence MacAulay, n'ont fait de nouvelles promesses aux plus de 40 000 anciens combattants qui attendent depuis des mois ou des années que le gouvernement traite leurs demandes de prestations d'invalidité.

Ils n'ont pas non plus répondu aux préoccupations croissantes selon lesquelles les anciens combattants font face à des obstacles pour demander une aide fédérale parce qu'ils ne peuvent pas obtenir les rapports médicaux nécessaires et d'autres informations requises en raison de la pandémie.

Un jour pour se souvenir, malgré la pandémie

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !