•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plus vieille école élémentaire de Sudbury en voie d’être désignée patrimoniale

Le bâtiment, vu de l'extérieur.

Le comité d'action du quartier Uptown estime qu'il faut « agir immédiatement » afin de sauver les façades du bâtiment avant qu'elles ne se « détériorent ».

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Le conseil municipal du Grand Sudbury s’est prononcé à l'unanimité mardi en faveur de la désignation patrimoniale de l’ancienne école de langue française Saint-Louis-de-Gonzague. Il s’agit de la plus vieille école élémentaire de la ville à être encore debout.

Conformément à la Loi sur le patrimoine de l'Ontario, la municipalité a émis un avis d’intention de 30 jours au cours desquels elle s’engage à travailler avec le propriétaire de l’édifice. Un règlement pour désigner officiellement l’ancienne école comme patrimoniale sera présenté au conseil municipal du 15 décembre.

Plusieurs conseillers ont salué le travail du comité d'action du quartier Uptown, qui travaille à la proposition depuis 2 ans. Le maire Brian Bigger a également souligné que la ville a déjà honteusement démoli plusieurs bâtiments [historiques] .

Pour Cortney St-Jean et Dre Izabel Amaral, qui ont présenté le projet devant le conseil municipal, c’est la fin d’une saga. On vraiment très heureuses d’avoir eu cette reconnaissance rapide et unanime, lancent-elles d’une même voix en entrevue à Radio-Canada.

Les deux professeures de l’Université Laurentienne estiment avoir réussi leur pari : démontrer la valeur historique et architecturale de l’édifice.

Les gens s'identifient à certains édifices. Ils reconnaissent leur quartier. [...] Et il y a aussi une question d'histoire, de connaissances qu'on transmet de génération en génération.

Dre Izabel Amaral, professeure à l’École d’architecture McEwen de l’Université Laurentienne
Intérieur du 162 Mackenzie Street.

Le propriétaire du bâtiment compte le transformer en clinique médicale, selon le comité d'action du quartier Uptown.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Pour les membres du comité d’action du quartier Uptown, qui ont consacré 447 heures de leur temps à la préservation du 162 Mackenzie Street, l’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague est un symbole de la résilience de la communauté francophone.

Lorsque celle-ci a été construite en 1914, l’administration a volontairement défié le Règlement 17, qui interdisait l’enseignement du français après les deux premières années de l'élémentaire. Elle a offert des cours en langue française jusqu’à ce que la loi soit finalement modifiée.

Relation cordiale

Fortes de l’appui unanime du conseil municipal, Mme St-Jean et la Dre Amaral ont bon espoir que le bâtiment sera désigné patrimonial le 15 décembre prochain. Elles espèrent qu’au moins trois façades du bâtiment, qui loge actuellement le Sudbury Indie Cinema, pourront être protégées par le règlement.

Dans une présentation en 2019, ce dernier a annoncé au comité d’action du quartier Uptown sa volonté de transformer le bâtiment en clinique médicale et de recouvrir les façades de briques emblématiques du quartier.

Les deux professeures soulignent que les relations avec le propriétaire de l’édifice sont cordiales. Selon elles, il s’est montré ouvert aux propositions du comité.

Le propriétaire de l’édifice n’a pas immédiatement répondu à une demande d'entrevue de Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !