•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier refuge avec alcool pour les sans-abri de Montréal

Une vue de l'ancien hôpital Royal-Victoria

Une aile du pavillon Ross de l'ancien Hôpital Royal-Victoria accueillera une quinzaine d'itinérants alcooliques à partir de janvier 2021.

Photo : Radio-Canada

Après des années de discussions, un premier refuge avec consommation d'alcool ouvrira dans la métropole. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal lancera en janvier ce centre, en partenariat avec la Mission Old Brewery, dans l'ancien Hôpital Royal-Victoria. Des équipes médicales établiront un plan de consommation d'alcool pour permettre aux itinérants de limiter les doses.

Dans plusieurs parcs du centre-ville, ils cachent leurs bouteilles. Des hommes et des femmes qui vivent avec deux problèmes : ils sont alcooliques et sans abri, une combinaison très problématique, surtout à l'approche de l'hiver.

Moi, j'ai pas envie d'aller dans un refuge, parce qu'ils m'empêchent de boire, explique Michael, rencontré près du métro Atwater. Le jeune homme affirme être incapable de passer plus de six heures sans consommer de l'alcool, un cas qui n'est pas rare au centre-ville.

Quelqu’un qui a un problème de consommation d’alcool sévère ne peut pas arrêter de boire pendant 12 heures. C’est une des raisons pour lesquelles plusieurs personnes ne fréquentent pas les services.

Une citation de :Jorge Flores, professeur de travail social à l'Université du Québec à Montréal (UQAM)
Un homme donne un verre à un autre homme.

« Quelqu’un qui a un problème de consommation d’alcool sévère ne peut pas arrêter de boire pendant 12 heures », explique Jorge Flores, professeur à l'UQAM.

Photo : Radio-Canada

C'est pour cette raison que le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal inaugurera dès janvier 2021 le premier refuge avec consommation d'alcool à Montréal. Une aile du pavillon Ross de l'ancien Hôpital Royal-Victoria accueillera une quinzaine d'itinérants alcooliques.

Un programme de gestion de l'alcool, ce n'est pas un open bar, explique Elaine Polflit, coordonnatrice en intervention de crise au CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.

C'est réservé à des gens qui ont une dépendance sévère à l'alcool, précise-t-elle. À la différence de bien des refuges traditionnels, on ne souhaite pas que les gens quittent les lieux chaque matin.

Quand ils acceptent de faire le programme, ils peuvent rester 24 heures par jour tant et aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

Une citation de :Émilie Fortier directrice des services Mission Old Brewery
Émilie Fortier

« On ne vise pas la sobriété, mais plutôt une stabilité de la consommation qui permettrait d'être plus fonctionnel », soutient Émilie Fortier, directrice des services Mission Old Brewery.

Photo : Radio-Canada

L'aile qui accueillera le refuge avec consommation d'alcool est actuellement en réaménagement. Ici, pas de dortoirs, mais plutôt des chambres individuelles. Le vieil hôpital, sans être dernier cri, offrira de l'espace et une certaine intimité aux sans-abri.

L'objectif est de réduire peu à peu la consommation pour aider les alcooliques à briser le cercle vicieux de l'itinérance. On ne vise pas la sobriété, mais plutôt une stabilité de la consommation qui permettrait d'être plus fonctionnel, explique Émilie Fortier.

Il s'agit d'une première étape incontournable pour permettre aux itinérants de réorganiser leur vie. L'accès au logement, obtenir une carte d'assurance maladie ou son certificat de naissance, ce sont des choses qui sont plus difficiles à faire quand on est à la rue, estime Elaine Polflit, du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.

Montréal est loin derrière les autres villes du pays quant à ce genre d'initiatives; une vingtaine de centres ou de refuges pour sans-abri avec alcool existent dans les autres provinces canadiennes. Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal analysera les résultats de cette première initiative.

Début janvier, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal va lancer un appel de projets, indique Caroline Dusablon, directrice adjointe aux partenariats urbains.

Caroline Dusablon répond aux questions du journaliste Davide Gentile.

Caroline Dusablon indique que le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal lancera en janvier un appel de projets pour développer d'autres projets de refuge avec alcool pour sans-abri à Montréal.

Photo : Radio-Canada

On veut pouvoir développer davantage de ce genre de projets là sur le territoire montréalais, assure-t-elle.

Les futurs refuges avec alcool pourraient avoir d'autres modes de fonctionnement. Ça peut être un programme en appartement, un programme en refuge ou même simplement en centre de jour, énumère Serge Lareau, commissaire aux personnes en situation d'itinérance à la Ville de Montréal. Il y a un retard là-dessus, estime-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !