•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des services médicaux temporairement suspendus dans les hôpitaux de la région

Des travaux de désamiantage seront réalisé dans seize bâtiments du CIUSSS Saguenay–Lac-Saint-Jean, dont l'hôpital de Chicoutimi

L'hôpital de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En raison de la hausse importante des cas de COVID-19 dans la région au cours des derniers jours, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) suspend certains de ses services et en réorganise d’autres.

Par exemple, à l’échelle régionale, aucun nouveau traitement de vaccins désensibilisants ne sera amorcé et tous les stages de l’enseignement et de traitement du diabète sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

À l’hôpital de Chicoutimi, seuls les rendez-vous jugés urgents et essentiels des cliniques externes en ergothérapie, physiothérapie, orthophonie, audiologie, nutrition et inhalothérapie sont maintenus.

Il en va de même pour les activités médicales et chirurgicales, toujours en clinique externe, alors que le volume d’activités variera en fonction de la disponibilité de la main-d’œuvre.

La trajectoire des maladies chroniques et l’endoscopie sont aussi touchées par cette réorganisation. Seuls les rendez-vous urgents seront conservés.

Tous les services d'oncologie maintenus

Il faut cependant préciser que tous les services en oncologie demeurent à Chicoutimi et Alma et ont repris lundi à Dolbeau-Mistassini.

Il est important que les usagers qui doivent recevoir un traitement oncologique se présentent à leur rendez-vous , peut-on lire dans l’un de trois communiqués diffusés simultanément par le CIUSSS en fin de journée, mardi.

Ainsi, les services en hémato-oncologie ont repris lundi à l’hôpital de Dolbeau-Mistassini, fait valoir le CIUSSS. Les patients avaient été transférés à Alma à la fin du mois de mars.

À l’hôpital d’Alma, foyer d’éclosion majeur dans la région, les services en hémato-oncologie sont aussi maintenus. La radiologie, les prélèvements et les rendez-vous en clinique externe seront classés par ordre de priorité.

Autres services touchés

La plupart des rendez-vous de patients du groupe de médecine familiale universitaire (GMF-U) se dérouleront de façon virtuelle.

En ce qui concerne la Trajectoire des maladies chroniques, les hôpitaux d’Alma et de Jonquière n’offriront plus la garde MPOC en dehors des heures régulières (heures défavorables).

Il s’agit du deuxième remaniement des services au centre hospitalier almatois en moins d’un mois.

Ces mesures sont évaluées quotidiennement en fonction de l’évolution de la situation. Tous les usagers visés par cette modulation ont été ou seront contactés afin que leur dossier soit évalué de façon adéquate. Des alternatives de consultation pourront être offertes en fonction de l’état clinique et des besoins de l’usager , peut-on lire dans le communiqué du service des communications du CIUSSS.

La direction confirme également l’arrêt des services de dépistage de la COVID-19 sans rendez-vous dès mercredi de façon à limiter le temps d’attente et offrir un service plus fluide.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !