•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de retour à la normale avant un certain temps, dit Brent Roussin

Lanette Siragusa parle, à l'avant-plan et vue de profil, et en arrière-plan, Brent Roussin, vu de face, la regarde.

L'infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, et le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin, lors d'un point de presse sur la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Il faut restreindre les contacts aux proches qui vivent dans le même foyer. C’est le principal message qu'a annoncé le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, au cours de la deuxième étape de son marathon médiatique mardi.

Brent Roussin annonce en outre 5 nouveaux décès et 384 cas supplémentaires dans la province du Manitoba.

Ces nouvelles données portent à 114 le nombre total de décès, et à 8878, le nombre de cas décelés dans la province depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité sur 5 jours s’établit à 10,6 %.

Voici les faits saillants :

  • Nombre de cas actifs aujourd’hui : 5390
  • Personnes guéries à ce jour : 3374
  • Personnes à l’hôpital : 207, dont 30 aux soins intensifs
  • Nombre de décès attribuables à la COVID-19 : 114

Les cas actifs sont surévalués en raison des retards dans les vérifications nécessaires pour éliminer ces cas de la liste provinciale, parce que la santé publique s'occupe en priorité du traçage de contacts.

La province estime que les cas actifs ne le sont plus en grande majorité 10 jours après l’apparition des symptômes.

Depuis le début du mois de février, 290 560 tests ont été effectués dont 1 762 lundi. Les enquêtes sur ces cas sont en cours, et le public sera informé s’il existe un risque pour la santé publique.

La répartition des nouveaux cas de COVID-19 par région sanitaire est la suivante :

  • Winnipeg : 216
  • Prairie Mountain : 18
  • Santé Sud : 83
  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 26
  • Nord : 41

Les hôpitaux sous pression

Notre système de santé est sous pression en raison de la transmission communautaire du virus , affirme l’infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, qui a fait le point sur la situation dans les hôpitaux de la province.

Nous sommes le renfort du personnel de santé qui travaille à relever le défi que pose la pandémie.

Système de santé : les chiffres

  • 89 lits sont ouverts dans les unités de soins intensifs
  • 81 de ces 89 lits sont occupés
  • 30 de ces 81 lits sont occupés par des patients atteints de la COVID-19
  • 73 patients sont placés sous ventilateur
  • 22 de ces 73 patients ont la COVID-19
  • 4 lits supplémentaires ont été ouverts lundi à l’Hôpital Grace
  • 12 lits ont été ajoutés aux services des soins intensifs depuis octobre
  • 26 449 chirurgies non urgentes et électives ont été suspendues

Lanette Siragusa indique que la capacité dans les hôpitaux allait continuer d’augmenter selon les besoins.

L’infirmière en chef précise que les lieux disponibles pour l’isolement de patients qui n’ont pas d'endroit où effectuer leur quarantaine sont très occupés.

Le refuge pour les personnes sans-abri a atteint sa capacité maximale jeudi dernier. Un deuxième lieu a été ouvert pour répondre à la demande, précise Lanette Siragusa.

Plusieurs nouvelles éclosions

De nouvelles éclosions de cas sont signalées par les autorités de la santé publique. À Winnipeg, le centre de soins de longue durée Bethania Mennonite, le centre de santé Riverview, le centre Saint-Amant, le centre de soins de longue durée Extendicare Tuxedo Villa et le centre pour aînés Brightwater, à Tuxedo, sont maintenant sujets à des éclosions. Tous ces lieux passent en code rouge.

Par ailleurs, les autorités sanitaires indiquent que les éclosions à l’unité B5 de l'hôpital de Saint-Boniface et à l’école Birds Hill, d'East St-Paul, sont terminées.

De nouvelles restrictions en place

Dans la journée, le premier ministre manitobain, Brian Pallister, et le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin, ont annoncé que le Manitoba au complet passait en code rouge.

Cela signifie que de nouvelles restrictions entrent en vigueur dès jeudi, à minuit. Le Dr Roussin précise que celles-ci seront en place au moins deux semaines et pourraient s’étendre jusqu’à quatre semaines.

Selon Brent Roussin, avant de lever les restrictions, il faut que le taux de positivité sur 5 jours descende en dessous de 3 %, soit le taux qu’a connu le Manitoba au cours de l’été. Il est actuellement de plus de 10 %.

Il faudra aussi observer une baisse considérable du nombre de nouveaux cas quotidiens et une diminution de la pression sur le système de santé.

Il n’y aura pas de retour à la normale avant un certain temps, dit le Dr Roussin. Mais il y en aura un.

Si les choses ne changent pas rapidement, ces nouvelles restrictions pourraient devenir la norme jusqu’au début de l’année prochaine.

Ces restrictions sont nécessaires. Nous devons aplatir la courbe, et le seul moyen de le faire est de briser le circuit de transmission, répète le médecin hygiéniste en chef. Nous faisons tous des sacrifices pour aider le système de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !