•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un petit hockeyeur interpelle François Legault pour retrouver son équipe

Le jeune Maël Briand, 6 ans, a décidé lui-même d'interpeller le premier ministre.

Le jeune Maël Briand, 6 ans, a décidé lui-même d'interpeller le premier ministre.

Photo : Courtoisie

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Impatient de retrouver son sport, le jeune hockeyeur Maël Briand, de Lévis, a décidé d'interpeller directement le premier ministre dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Celle-ci sera d’ailleurs transmise à Francois Legault par le biais du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard.

J’aimerais beaucoup recommencer à jouer au hockey, lance le jeune homme de 6 ans, qui avait revêtu son pyjama pour l'occasion.

Un jeune garçon en pyjama de Mario Bros sur un divan gris.

Le jeune hockeyeur Maël Briand s'est adressé au premier ministre pour réclamer la reprise des activités du hockey mineur.

Photo : Capture d'écran - Facebook

Je sais que le coronavirus, ça peut être contagieux pour les personnes âgées. On pourrait recommencer le hockey [en étant] très très très prudent, ajoute immédiatement le jeune joueur, qui assure au premier ministre qu’il fera attention pour jouer avec ses amis au hockey et rester à distance.

On pourrait mettre des visières sur notre casque de hockey pis ça, ça va marcher, ça va être plus prudent, propose-t-il.

En manque de réponse

Le papa de Maël avoue être en manque d’explication pour son garçon qui rêve de retrouver ses coéquipiers à l'aréna.

Depuis les dernières semaines, c’est plus difficile. Ils en parlent plus souvent, souligne Joël Briand, dont un autre enfant joue aussi au hockey.

« On répond à leurs questions, mais à un moment donné, il faut donner des réponses aux enfants. On a pu vraiment de réponses à leur donner.  »

— Une citation de  Joël Briand, père de Maël

Le sport scolaire, il y en a qui font du sport en bulle scolaire. Les enfants, ils voient ça à un certain moment. Ils posent des questions et on n’en a pas [de réponses] en ce moment, confie le père de famille.

Joint au téléphone, l'organisation Hockey Québec confirme recevoir quotidiennement des courriels de joueurs et de parents qui ont hâte de retrouver le hockey.

On a beaucoup de questionnements qui sont faits par nos membres. Les associations aussi doivent oeuvrer avec une pandémie, explique Paul Ménard, directeur général de Hockey Québec.

Les gens s'expliquent mal, selon lui, la possibilité de certains groupes de pratiquer librement à l'extérieur des zones rouge. Les gens ont de la difficulté à comprendre, ajoute le DG.

Le regroupement de hockey double lettre de Lévis, Express Rive-Sud, s’impatiente aussi. Nous faisons des représentations afin que la santé publique, peut-on lire dans un courriel envoyé récemment aux parents des joueurs.

Le directeur général André Lévesque n'était pas disponible pour une entrevue, mais par courriel, il dit travailler avec la Ville de Lévis et Hockey Québec.

On espère un retour au jeu d'ici deux semaines, écrit-il.

L'idée de Maël

L’humeur des enfants est changeante à la maison en raison du confinement, explique Joël Briand.

Le meilleur remède, jusqu’ici, semble être le hockey.

« Après avoir réservé une glace pour aller jouer au hockey tout seuls avec eux autres, à la fin, les deux m’ont pris par la taille et m’ont dit : on est tellement contents d’avoir pu jouer au hockey. Ça m’a fait quelque chose »

— Une citation de  Joël Briand, père de Maël

C’est justement à la sortie de l’aréna que Maël a décidé de faire une vidéo, raconte son père.

Il m’a dit : quand est-ce qu'on va pouvoir jouer au hockey avec nos amis? Je lui ai dit : "je ne sais pas, il faudrait que tu appelles François Legault!"

Maël, c’est un petit gars qui parle beaucoup. Rendu à la maison, il m’est revenu avec ça. C’est là que l’idée est venue. C’est lui qui a fait son message, on ne lui a pas mis de mots dans la bouche, confie Joël Briand.

Maël sur la glace avec ses coéquipiers.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Maël sur la glace avec ses coéquipiers.

Photo : Courtoisie

Vidéo transmise au premier ministre

Les réactions n'ont pas tardé. Le message de votre garçon, si simple soit-il, a touché toute mon équipe ainsi que moi-même, a répondu Marc Picard, député caquiste des Chutes-de-la-Chaudière, à la mère de Maël.

Nous l’avons envoyé directement au bureau de monsieur Legault et il souhaite lui répondre, ajoute le député.

La balle est maintenant dans le camp du premier ministre. On attend de voir. Les petits ont hâte, conclut Joël Briand.

D'ici là, le DG d'Hockey Québec avait un message pour le jeune Maël.

« Je lui dirai que je le comprends vraiment. Comme tous les gens impliqués dans le hockey, on fait énormément pour que le retour soit le plus rapide possible. On admire sa passion. On l'encourage à persévérer. Le hockey va revenir, c'est certain.  »

— Une citation de  Paul Ménard, directeur général de Hockey Québec
Vue de hauteur de la glace de l'aréna du centre récréatif Évangéline.

Un aréna vide

Photo : Julien Lecacheur

Le gouvernement Legault a décidé de mettre sur pause jusqu’au 23 novembre tous les sports organisés dans les régions situées en zone rouge.

Les programmes de sport-études sont possibles en respectant un système de classe-bulle.

Avec les informations d'Alexane Drolet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !