•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Double arrestation à la suite de la fusillade qui a blessé deux adolescents à Toronto

Une voiture de la police de Toronto.

Les suspects ont été arrêtés lundi soir à l'extérieur du Canadian Tire situé près des rues Bay et Dundas, selon la police de Toronto (archives).

Photo : CBC / Michael Wilson

Radio-Canada

Deux suspects âgés de 24 et 25 ans ont été arrêtés relativement à la fusillade qui a blessé quatre personnes, dont deux adolescents, samedi après-midi, près des rues Jane et Finch, à Toronto.

C’est ce qu’a confirmé James Ramer, chef par intérim de la police de Toronto, en conférence de presse mardi. Les deux suspects font face à un total de 28 chefs d’accusation, y compris pour tentative de meurtre et pour voies de fait graves.

La police croit également que les deux suspects pourraient être liés à deux autres fusillades, l'une survenue à Toronto et l'autre à Bradford, en Ontario.

Le portrait de James Ramer de billet.

Le chef intérimaire de la police de Toronto, James Ramer (archives).

Photo : Radio-Canada / Darek Zdzienicki/CBC News

Parmi les quatre individus blessés par balle lors de la fusillade qui s'est produite samedi, trois ont reçu leur congé de l’hôpital. L’un des deux adolescents, âgé de 12 ans, continue toujours à se battre pour sa vie.

Selon M. Ramer, le jeune reste dans un état critique. Il aurait été au mauvais endroit au mauvais moment alors qu’il se trouvait sur la rue Jane avec sa mère lorsqu’il a été touché par balle.

Je ne peux même pas imaginer ce que cette famille traverse, a déclaré M. Ramer.

La fusillade a commencé lorsque deux véhicules sont arrivés dans un stationnement situé près des rues Jane et Stong Court. Deux occupants de l'une des voitures sont sortis et ont tiré sur le second véhicule, le poursuivant à l'extérieur du stationnement et blessant trois des occupants.

Un total d’environ 30 coups de feu a été tiré, selon M. Ramer, qui a qualifié la fusillade d'acte insensible et imprudent.

Après les événements de samedi, de nombreux dirigeants locaux ont fait appel à un meilleur soutien du secteur Jane et Finch, qui connaît à la fois des taux élevés de contamination à la COVID-19 et de violence armée.

Le chef intérimaire James Ramer et le maire de Toronto, John Tory, se sont rendus sur place, dimanche, afin de discuter avec des membres de la communauté.

M. Tory a assuré être là pour écouter et trouver une meilleure façon de résoudre ces problèmes.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !