•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 2 M$ pour l’industrie des pêches et de l’aquaculture des Îles

Les huîtres Old Harry sont en phase expérimentale.

Les huîtres Old Harry, une entreprise en développement, recevra près de 30 000 $ (archives).

Photo : Les huîtres Old Harry

Ottawa et Québec accordent une aide totale de 1,8 million de dollars à sept entreprises madeliniennes en vertu du Fonds des pêches du Québec (FPQ).

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, André Lamontagne, et la ministre du Revenu national et députée fédérale de Gaspésie−Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, en ont fait l’annonce mardi avant-midi.

Deux de ces entreprises ont obtenu des prêts auprès du gouvernement du Canada. LA Renaissance des Îles profite d'un prêt de 567 136 $ pour l'amélioration du vivier à homards de l'entreprise sur les plans environnemental et énergétique.

Une usine de transformation de fruits de mer de LA Renaissance des Îles au quai de Grande-Entrée aux Îles-de-la-Madeleine.

Une usine de transformation de fruits de mer de LA Renaissance des Îles au quai de Grande-Entrée aux Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Pour sa part, l'entreprise Total Océan se voit accorder un prêt de 628 240 $ pour acquérir un distillateur moléculaire pour le traitement de l'huile de phoque destinée à la consommation humaine. Le projet total est évalué à près de 1,5 million de dollars.

Selon son président, François Gaulin, cet équipement de haute technologie va permettre à l’entreprise de produire une huile d’oméga-3 d’une pureté exceptionnelle.

Huile dans des fioles.

Un produit fabriqué par Total Océan (archives)

Photo : Radio-Canada / Line Danis

Il indique que les perspectives du marché sont très prometteuses.

Les oméga-3 sont en demande incroyable au niveau mondial et les sources d’oméga-3, ça ne pleut pas partout. Il y a une soif incroyable de ces produits, affirme-t-il.

La première production d’envergure de l’entreprise devrait débuter avec la saison de chasse 2021.

Une quarantaine d’emplois pourraient être créés et la production d’huile permettrait d’offrir du travail sur une plus longue période, mentionne M. Gaulin.

D'autres projets financés

Cinq autres projets seront réalisés grâce à des subventions, dont le montant total est de 632 239 $.

LA Renaissance des Îles obtient également 97 476 $ pour l'optimisation de la ligne de transformation de crabe des neiges. Selon le directeur des finances de l'entreprise, James Derpak, cet argent va servir à augmenter l'automatisation de la production, ce qui va aider à compenser pour la pénurie de main-d'oeuvre.

Nous allons renoncer à des emplois, mais nous allons en créer de nouveaux avec l'automatisation, qui seront mieux payés et plus intéressants, prévoit-il.

Le Rassemblement des pêcheurs et pêcheuses des côtes des Îles touche pour sa part 331 003 $ pour l'élaboration d'un outil d'aide à la décision en vue de fixer la date optimale pour entreprendre la saison de pêche au homard dans l'archipel.

Un aide-pêcheur manipule du homard

Pêche au homard aux Îles-de-la-Madeleine (archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

SeaDNA Canada reçoit 95 540 $ qui lui permettront d’améliorer les méthodes de chasse au phoque et d’élaborer un guide de référence pour faciliter ces activités de chasse.

Les Moules de culture des Îles dispose de 78 300 $ pour améliorer le rendement de la récolte de moules au moyen d' une réingénierie de son équipement.

Les Huîtres Old Harry reçoivent également 29 920 $ pour installer une plateforme de travail en vue d'optimiser les opérations de triage et de maintenance des stocks d'huîtres de l'entreprise.

Lancé en avril 2019, le Fonds des pêches du Québec a été créé pour contribuer à l'innovation et à l'amélioration de la compétitivité et de la productivité dans l'industrie des pêches et de l'aquaculture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !