•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des fenêtres ouvertes dans les classes scolaires cet hiver

Les fenêtres d'une école

Les fenêtres devront être entrouvertes régulièrement afin de permettre une aération naturelle, même durant la saison froide.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il fera plus froid dans les salles de classe cet hiver. Pour prévenir la propagation de la COVID-19, les fenêtres devront être entrouvertes régulièrement afin de permettre une aération naturelle, même durant la saison froide.

Cette directive est d'ailleurs déjà appliquée dans plusieurs milieux scolaires. La directrice des communications du Centre de services scolaire (CSS) de l'Énergie, Amélie Germain-Bergeron, précise que la grande majorité des écoles du CSS n'ont pas de système de ventilation.

Elle indique que conformément à une directive de l'Institut national de santé publique du Québec, les fenêtres doivent donc être ouvertes de 5 à 10 minutes environ toutes les heures.

Le personnel profite de l'absence des élèves, comme lors du dîner, des récréations ou d'une période de battement entre les cours, pour aérer les classes.

Le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy indique pour sa part qu'un protocole a été envoyé en octobre aux directions d'écoles qui ne sont pas équipées de ventilation mécanique.

Besoin d'une directive claire

La présidente du Syndicat de l’enseignement des Vieilles-Forges, Claudia Cousin, affirme toutefois qu’une directive claire n’a pas été transmise aux enseignants du Centre de services scolaire. Il a bel et bien été demandé aux professeurs d’aérer les classes, mais à l’approche de la saison froide, le syndicat souhaite que cette directive soit précisée.

« Je pense qu’il va falloir qu’il y ait des choses qui soient dites, avec l’hiver qui s’en vient, pour rassurer le personnel et aussi pour rassurer les parents. »

— Une citation de  Claudia Cousin, présidente du Syndicat de l’enseignement des Vieilles-Forges

On sait que chaque milieu est différent, chaque local est différent aussi, donc ça va peut-être être difficile d’avoir une consigne stricte sur laquelle on ne déborde pas. De toute façon, les gens vont se servir de leur gros bon sens. Je ne pense pas qu’on va demander aux enseignants qui ont des classes avec des fenêtres d’ouvrir les fenêtres au grand complet et de demander aux élèves de mettre leurs mitaines et leur tuque dans la classe, indique Mme Cousin.

Une rencontre doit d’ailleurs avoir lieu mercredi avec l’employeur pour déterminer notamment de la fréquence de l’ouverture des fenêtres, de la durée, et de ce qui doit être fait dans les classes qui n’ont pas de fenêtres.

Avec les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !