•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux cas de COVID-19 à la prison pour femmes d'Edmonton

Un panneau annonçant l'emplacement de l'établissement d'Edmonton pour femmes.

Au total, l’Établissement d’Edmonton pour femmes peut accueillir jusqu’à 167 détenues.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux détenues ont été déclarées infectées par la COVID-19 à l’Établissement d’Edmonton pour femmes. Elles ont été placées en isolement, tout comme les autres personnes avec qui elles ont été en contact, selon Service correctionnel Canada (SCC).

L’une des deux détenues, qui a été admise dans l’établissement récemment, a exposé l’une des autres détenues au coronavirus, selon un communiqué de l’agence fédérale lundi.

Le traçage des contacts est en cours, et les membres du personnel ainsi que les détenues ont fait des tests de dépistage, a déclaré SCC. Par ailleurs, les visiteurs ne sont plus permis dans l’établissement jusqu’à nouvel ordre, ajoute l’agence fédérale.

SCC consulte actuellement l’Agence de la santé publique du Canada et les autorités locales de santé publique quant à la marche à suivre et aux protocoles pour limiter la propagation du virus.

La santé et la sécurité des détenues, de nos employés et du public demeurent notre priorité absolue tout au long de cette pandémie.

Service correctionnel Canada

Au total, l’Établissement d’Edmonton pour femmes peut accueillir jusqu’à 167 détenues.

La pandémie frappe d’autres centres correctionnels

Il ne s’agit pas du premier établissement correctionnel au pays à faire face à des cas de COVID-19. Il y a eu notamment une importante éclosion au centre correctionnel de Calgary durant laquelle près des deux tiers des détenus ont été contaminés.

De plus, en octobre, une éclosion a été déclarée au centre de détention provisoire d'Edmonton, le plus grand établissement correctionnel du Canada après que sept travailleurs eurent contracté la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !