•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement Legault retire son appui à l'actuel projet de tramway de Québec

Le ministre François Bonnardel lors de la conférence de presse au sujet du rapport du BAPE, le 10 novembre 2020.

Le ministre François Bonnardel lors de la conférence de presse au sujet du rapport du BAPE, le 10 novembre 2020.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le gouvernement Legault a tranché : pas question d’appuyer la nouvelle mouture du projet de tramway de la Ville de Québec. Des changements importants devront être apportés, notamment en ce qui a trait au tracé.

Le gouvernement ne donne pas son aval à ce projet tel que déposé, a confirmé mardi matin le ministre des Transports, François Bonnardel.

Tout comme vous, j’ai lu un rapport très critique hier, a poursuivi le ministre en faisant référence aux conclusions du Bureau des audiences publiques sur l'environnement (BAPE). Je souhaite très rapidement rencontrer le maire Labeaume et son équipe.

Qu’on me comprenne bien, on ne jette pas le bébé avec l’eau du bain. Je ne repousse pas ce projet aux calendes grecques.

Une citation de :François Bonnardel, ministre des Transports

La Coalition avenir Québec se dit notamment très préoccupée par la desserte des banlieues proposée par le projet de réseau structurant dans sa version finale. C'est vraiment là qu'il y a des améliorations à apporter, commente François Legault, précisant que des discussions à ce sujet étaient déjà en cours avec la Ville de Québec, avant même le dépôt du rapport du BAPE.

Le premier ministre confirme aussi que les trois conditions énoncées lors de la campagne électorale de 2018 demeurent essentielles pour son gouvernement. Le projet de tramway devra donc obligatoirement améliorer le service dans les banlieues, s'arrimer au troisième lien et la Rive-Sud et respecter le budget de 3,3 milliards de dollars.

François Legault n'a pas écarté la possibilité d'écourter le trajet du tramway si cela s'avérait nécessaire pour respecter l'ensemble des conditions.

La colonne vertébrale inchangée

Bombardé de questions par les journalistes, François Bonnardel confirme que le choix du tramway comme mode de transport lourd pour Québec n’est pas remis en question.

Maquette du tramway à son passage sous les lignes d'Hydro-Québec

Maquette du tramway à son passage sous les lignes d'Hydro-Québec

Photo : Ville de Québec

On a besoin d’une colonne vertébrale forte, a-t-il expliqué. Le choix qui est le tramway est pour moi le plus adéquat aujourd’hui.

Il est hors de questions d’évaluer le métro.

Une citation de :François Bonnardel, ministre des Transports

François Bonnardel ne laisse cependant aucun doute que le parcours retenu par la Ville n’est pas le meilleur afin d’optimiser le réseau.

Le tracé comme tel sera assurément discuté et revu.

François Bonnardel en conférence de presse

François Bonnardel en conférence de presse

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le maire Labeaume rejette en bloc le rapport

En après-midi hier, le maire de Québec, Régis Labeaume, a rejeté en bloc les conclusions du rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le tramway.

Il ne s'agit pas d'un rapport d'analyse, mais plutôt d'un rapport de consultation tronqué, biaisé et rempli d'incohérences , juge Régis Labeaume.

Régis Labeaume.

Régis Labeaume

Photo : Radio-Canada / Marc Andre Turgeon

Au cours des dernières semaines, François Bonnardel avait réitéré son appui à un réseau de transport structurant à Québec.

Avec la collaboration d'Alain Rochefort

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !