•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Airbnb : Lévis dénonce un « affront » du provincial

Un aperçu de l'application Airbnb sur une tablette où on voit le logo et une photo de piscine.

Lévis veut préserver son droit de réglementer les hébergements de type Airbnb sur son territoire.

Photo : Getty Images / John MacDougall

Lévis s'oppose à ce que le gouvernement du Québec puisse limiter les municipalités dans leurs pouvoirs réglementaires en ce qui a trait aux hébergements de type Airbnb sur son territoire.

Les membres du conseil municipal ont adopté lundi soir une résolution visant à dénoncer une portion du projet de loi 67 qui retire certains pouvoirs de réglementation aux municipalités en matière d’hébergement.

Plus spécifiquement, la résolution cible l’article 81 qui propose de modifier la Loi sur les établissements d’hébergement touristique.

Cet article est un affront aux gouvernements de proximité, peut-on lire dans la résolution adoptée par les élus lundi.

Cette modification législative aurait comme effet de retirer aux municipalités le pouvoir d’interdire les locations de type Airbnb pour les résidences principales sur leur territoire, selon la Ville.

Rappelons que le pouvoir d’adopter des règlements de zonage déterminant et encadrant les usages est un pouvoir fondamental confié aux municipalités, est-il indiqué dans le document présenté lundi soir.

Lévis demande au gouvernement du Québec de retirer l’article 81 du projet de loi. D'autres municipalités ont déjà adopté de résolutions en ce sens.

Une copie de la résolution sera transmise au premier ministre du Québec, François Legault, et à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !