•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 au coeur des préoccupations de John Horgan

Un homme d'une soixantaine d'année en costume.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada / Michael McArthur

À la suite du décompte final des votes, le premier ministre réélu de la Colombie-Britannique, John Horgan, se réjouit des résultats des élections provinciales et réaffirme son intention d’enrayer la propagation de la COVID-19 sur le territoire.

Le décompte des quelque 660 000 bulletins de vote par correspondance a mené à des changements dans des circonscriptions où les courses étaient serrées.

La répartition actuelle des sièges à l'Assemblée législative est de 57 sièges pour le Nouveau Parti démocratique, de 28, pour les libéraux, et de 2, pour les verts.

En conférence de presse, le premier ministre, John Horgan, affirme que le NPD a reçu un mandat fort de la part de la part de la population britanno-colombienne durant les dernières élections provinciales.

La perspective d’avoir 56 collègues qui me rejoignent à l’Assemblée législative me réjouit.

Par la suite, John Horgan a confirmé que la lieutenante-gouverneure, Janet Austin, lui avait demandé de former un gouvernement. Le premier ministre a précisé que l’équipe qui compose son Cabinet sera connue dans les prochaines semaines.

Des élections à la COVID-19

Le premier ministre s’est plus longuement attardé sur les nouvelles mesures sanitaires mises en place au cours de la fin de semaine dernière pour faire face à la COVID-19.

Il demande à la population de se conformer à ces nouvelles règles afin de participer à l'effort collectif vers la sortie de la pandémie. 

Les défis sont grands et conséquents, mais si nous restons unis comme doit le faire une communauté, nous allons ressortir de cette crise plus soudés, dit John Horgan.

Il explique que les nouvelles restrictions mises en place par la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, étaient nécessaires pour pouvoir maintenir certains services ouverts et protéger l’économie de la province.

Toutefois, si ces nouvelles mesures ne sont pas suffisantes, le premier ministre de la Colombie-Britannique affirme que les autorités provinciales sont prêtes à remettre en place les restrictions sanitaires prises au début de la pandémie.

Si les chiffres ne baissent pas, c’est notre dernière solution, conclut John Horgan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !