•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des évangiles du 19e siècle en inuktitut inscrits à l’UNESCO

Deux pages des Évangiles dans le dialecte des Inuit de Petite rivière de la Baleine

Le livre est le premier imprimé en inuktitut utilisant des caractères syllabiques.

Photo : Bibliothèque et Archives Canada

Radio-Canada

Une mini-bible reflétant les contacts entre les Inuit et les colons européens à Nunavik au Québec a été ajoutée récemment au Registre de la Mémoire du monde du Canada de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culturel (UNESCO).

Distribué aux Inuit par des missionnaires chrétiens au 19e siècle, l’Extrait des Évangiles dans le dialecte des Inuit de la Petite rivière de la Baleine est l’unique copie connue.

Il ne compte que huit pages.

Cet extrait d’évangiles publié en 1855 et 1856 en Ontario est détenu par Bibliothèque et Archives Canada. Il est le premier livre imprimé en inuktitut qui utilise des caractères syllabiques.

C’est quelque chose de très significatif , estime Rhoda Kokiapik qui a joué un rôle pour que le document soit inscrit au registre de l’UNESCO.

Mme Kokiapik rappelle que ces évangiles et l’écriture ne sont pas originaux en soi, car historiquement les Inuit n’ont jamais eu de manuels. Nous sommes un peuple avec une tradition orale depuis 4000 ans, dit-elle. Donc, cette [religion] étrangère nous a été imposée.

D’après Kenn Harper, historien de l’Arctique, le livre n’a été découvert qu’en 1993 lorsque la bibliothèque nationale du Canada l’a obtenu auprès d'un libraire spécialiste de livres anciens en Saskatchewan. En effet, dit-il, pendant des années, les historiens pensaient que ce genre de livre avait disparu.

Le Registre de la Mémoire du monde du Canada est administré par la Commission canadienne pour l’UNESCO. Il a pour objectif de valoriser et préserver les documents les plus significatifs du patrimoine.

D'après les informations d'Amy Tucker

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !