•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pandémie oblige, un Souper du partage de Magog se réinvente en boîtes pour emporter

Un contenant en plastique plein de sauce à spaghetti porte une étiquette « Souper du partage présenté par Provigo ».

Devant l’impossibilité d’organiser le traditionnel Souper du partage de Magog en raison de la COVID-19, le comité organisateur de l'événement a décidé de vendre des boîtes-repas.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec la COVID-19 qui interdit les grands rassemblements, de nombreuses campagnes de financement doivent se réinventer. C’est le cas du traditionnel Souper du partage de Magog, qui s’est transformé en distribution de repas pour emporter.

L'événement, qui en est à sa 26e année, accueille habituellement près de 1500 personnes dans une même salle. Devant les mesures sanitaires à appliquer, le comité organisateur a décidé de vendre des boîtes-repas cette année.

La population a été invitée à précommander des boîtes au cours des dernières semaines, et à aller les récupérer à l’école secondaire de la Ruche samedi après-midi. Au total, ce sont 2600 portions qui ont été distribuées, selon Jacques Laurendeau, coordonnateur de l’événement.

C'était en soi un grand défi, explique Guy Madore, bénévole et responsable des communications du Souper.

Organiser un souper, c’est déjà compliqué, mais créer une boutique en ligne où les gens peuvent acheter, et ensuite faire la distribution qu’on a faite aujourd’hui, c’est encore plus compliqué.

Guy Madore, responsable des communications du Souper du partage

Une prestation musicale a aussi été enregistrée pendant la journée pour être diffusée lors d'une émission spéciale à la station communautaire NousTV de Magog à l'heure du souper.

Ce soir, on va tous manger ensemble notre spaghetti, mais chacun chez nous , se réjouit Stéphane Bégin, président du Souper du partage.

Il se dit aussi heureux de la participation de la communauté.

La population et nos commanditaires ont très bien répondu à l’appel, ce qui tombe bien, car cette année il faudra probablement aider plus de gens à Noël. Bon an mal an, on a 350 familles [à soutenir], et cette année, ce seront 400 familles, peut-être plus.

Un profit record

L'événement a atteint un profit record de 141 540 $, a confirmé Guy Madore samedi soir. Cette somme a notamment été amassée grâce à la générosité des donateurs, estime-t-il. On est vraiment contents.

Il s'agit aussi d'un nouveau record pour le Souper, qui avait touché 124 000 $ l'an dernier.

D'après les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !