•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des restrictions dans le Grand Vancouver et 567 nouveaux cas en C.-B.

La médecin hygiéniste en chef, Dre Bonnie Henry en point de presse.

Les nouvelles restrictions ciblées seront en place pour une durée de deux semaines (archives).

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

La Colombie-Britannique lance de nouvelles restrictions dans les régions sous l’autorité des régies de la santé du Fraser et de Vancouver Coastal. Elles concernent les activités sociales, les voyages au sein de la province, les activités physiques se déroulant à l'intérieur et les lieux de travail.

Les restrictions sont mises en place alors que la province connaît une augmentation importante des nouveaux cas quotidiens. Elle a enregistré 567 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures et un mort de plus en lien avec la COVID-19 depuis vendredi. La majorité, soit 411 des cas, a été diagnostiquée par la régie de la santé du Fraser.

La médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, ont dévoilé les données les plus récentes sur l’évolution de la maladie en point de presse samedi après deux jours consécutifs de nombres records de cas.

La province compte un nouveau foyer de contamination dans le système de santé, de sorte que 37 établissements sont présentement touchés, dont 33 centres de soins longue durée.

Il y a désormais 17 716 cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie et 274 personnes ont succombé à la maladie en Colombie-Britannique. Une centaine de personnes sont actuellement hospitalisées, dont 31 aux soins intensifs, précisent les autorités sanitaires.

Nous devons maintenant prendre du recul par rapport à nos activités, a dit la Dre Henry avant d’annoncer des ordonnances régionales pour tous les individus, lieux de travail et entreprises dans les collectivités des régies de la santé du Fraser et de Vancouver Coastal, à l'exception de la côte centrale et de la vallée de Bella Coola.

Ces ordonnances seront en vigueur pour deux semaines, à partir de samedi à 22 h, jusqu'au lundi 23 novembre à midi. Ça nous donnera une chance d'arrêter la transmission, soutient la Dre Henry.

Quatre domaines

Les ordonnances portent sur quatre domaines : les rassemblements sociaux, les déplacements à l'intérieur de la province, les activités physiques de groupe en salle et les lieux de travail.

Les rassemblements sociaux de toute taille avec qui que ce soit d'autre que les membres du ménage immédiat sont désormais interdits. Cela comprend les rassemblements sociaux de moins de 50 personnes, même dans des environnements contrôlés.

Les funérailles et les mariages peuvent avoir lieu, avec le ménage immédiat, mais il ne doit y avoir aucune réception associée à l'intérieur ou à l'extérieur de la maison, ni dans des lieux publics ou communautaires.

En ce qui concerne les voyages au sein de la province, les autorités sanitaires recommandent fortement que les voyages à destination et en provenance des régions côtières de Vancouver et de la vallée du Fraser soient limités aux voyages essentiels uniquement.

De plus, les déplacements sportifs à destination et en provenance de ces régions sont suspendus pour les deux prochaines semaines.

Les cours de yoga suspendus

Les entreprises, les centres de loisirs ou autres organisations qui organisent des activités physiques en groupe à l’intérieur doivent cesser ces activités jusqu'à ce que des plans mis à jour soient mis en place afin qu'elles puissent avoir lieu en toute sécurité.

Ces plans doivent être approuvés par un médecin hygiéniste local.

Les activités affectées incluent les cours de vélo-cardio, les cours de yoga, les cours de danse en groupe ou d'autres activités en groupe en salle où les gens augmentent leur fréquence cardiaque. Les salles de conditionnement physiques peuvent toutefois demeurer ouvertes, seuls les cours de groupes à l’intérieur de celles-ci sont touchés par ces mesures.

Les sports en salle où la distanciation physique ne peut être maintenue sont aussi suspendus pendant ces deux semaines. Cela ne s'applique cependant pas aux activités physiques qui font partie d'un programme scolaire, a précisé la Dre Bonnie Henry.

De la vigilance au bureau

En ce qui concerne les lieux de travail, toutes les entreprises et tous les chantiers doivent effectuer un dépistage actif en personne pour leurs travailleurs sur place dès maintenant.

Nous devons revenir à ces plans et renforcer l’importance qu’ils ont, a martelé la Dre Henry, soulignant qu’un certain laxisme semblait s’être installé dans certaines entreprises.

Les lieux de travail doivent veiller à ce que tous les employés et clients maintiennent une distance physique appropriée, portent des masques et soient particulièrement vigilants dans les petits bureaux, dans les salles de repos et dans les cuisines.

Si nous ne pouvons pas maintenir ces plans, les médecins hygiénistes locaux fermeront ces entreprises.

Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Enfin, les autobus de fête et les limousines doivent cesser de fonctionner jusqu'à nouvel ordre.

Le ministre Dix a invité les Britanno-Colombiens vivant dans les autres régions de la province à demeurer vigilants et à suivre rigoureusement les mesures sanitaires en vigueur.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !