•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoire de Joe Biden : scènes de liesse dans de nombreuses villes américaines

Une foule devant la Maison-Blanche

Des milliers de personnes se rassemblent sur la Black Lives Matter Plaza, près de la Maison-Blanche, pour célébrer la victoire du candidat démocrate.

Photo : afp via getty images / ERIC BARADAT

Radio-Canada

À New York, Philadelphie, Washington, Wilmington, San Francisco et plusieurs autres villes américaines, les partisans démocrates ont laissé éclater leur joie et leur soulagement samedi à l’annonce de la victoire de Joe Biden à la présidence des États-Unis.

Quelques minutes après que l'ancien vice-président démocrate soit désigné gagnant par les grandes chaînes de télévision américaines, des milliers de personnes ont afflué vers la Maison-Blanche pour célébrer la victoire au son d'un bourdonnement de klaxons, de cris, de sifflets et d'applaudissements.

J'étais dans le bus et j'ai sauté du bus pour venir ici, à la Maison-Blanche, a déclaré Donna, une résidente de Washington.

C'est quelque chose à célébrer. Nous avons attendu si longtemps, a quant à lui lancé Thomas, un autre résident, qui participe au rassemblement.

Foule en liesse.

Rassemblement à Washington

Photo : Reuters / JOSHUA ROBERTS

Certaines rues de Washington ont notamment été fermées à la circulation pour accueillir les marches des partisans démocrates, qui brandissaient des drapeaux américains, des pancartes à l'effigie de Joe Biden et de la vice-présidente élue Kamala Harris, mais aussi des drapeaux LGBTQ ou Black Lives Matter.

Certains d'entre eux portaient un ballon géant de Donald Trump en forme de rat, tandis que d’autres préféraient arborer des banderoles aux messages rassembleurs.

Pendant quatre ans nous avons dû composer avec cette situation : un président ouvertement raciste, a commenté une mère de famille participant au rassemblement devant la Maison-Blanche. Je pense que nous sommes maintenant sur la bonne voie. Avec ce choix électoral, il y aura plus d’efforts mis dans la lutte contre les inégalités. Cette lutte se poursuit avec Joe Biden, croit-elle.

Dans le quartier voisin de Dupont Circle, plusieurs centaines de personnes ont formé une parade de rue, en jouant de la musique, en chantant et en dansant. Et dans le quartier Petworth, les musiques du groupe Kool & the Gang's, Celebration et de Curtis Mayfield, Move on Up, ont retenti dans les rues, accompagnées de sifflets et des voitures klaxonnant.

Une foule de personnes brandissant des drapeaux et pancartes.

Vue de la 7e avenue à New York.

Photo : afp/afp via getty images / KENA BETANCUR

Nous pouvons à nouveau respirer

À New York, dans le quartier de Brooklyn, les klaxons des voitures se sont fait entendre, des personnes levant leur poing et applaudissant à tout rompre.

Le cauchemar est terminé, a déclaré Andrew Ravin, 45 ans, tandis que son voisin Kenneth Henry, 51 ans, a lancé : Nous pouvons à nouveau respirer.

Des personnes rassemblées près d'une fontaine dansent et s'embrassent.

Célébration dans le parc de Washington Square, à New York.

Photo : Getty Images / Stephanie Keith

En Pennsylvanie, aux abords du centre des congrès de Philadelphie, les clameurs se sont aussi élevées avec force et l’ambiance était festive. Les partisans démocrates de l'État de Pennsylvanie, qui a été un point de bascule en donnant la victoire à Joe Biden, se font un point d’honneur de manifester bruyamment leur joie.

En Georgie, à Atlanta, cris, pleurs, acclamations et feux d'artifice se sont aussi fait entendre dans le village d'East Atlanta, bastion démocrate. Une infirmière démocrate, Emily Dietl, 36 ans, a toutefois déclaré qu’elle se sentait soulagée, mais qu'elle était curieuse de voir comment Donald Trump réagira à sa défaite.

Il ne sera pas "gracieux", je vous le dis, croit-elle.

Une foule de partisans pro-Biden portant des pancartes.

Des manifestants du Freedom Park, à Atlanta, en Géorgie.

Photo : getty images for moveon / Marcus Ingram

Ça vaut chaque minute d’attente

Au milieu des effusions de joie, des centaines de partisans de Joe Biden se sont également rassemblés devant le quartier général du candidat démocrate à Wilmington, dans le Delaware, en prévision d'une fête de la victoire en soirée.

Deux personnes se serrent dans leurs bras, le drapeau américain en arrière plan.

Des partisans de Joe Biden, à Wilmington, Delaware.

Photo : Reuters / KEVIN LAMARQUE

De vives acclamations ont notamment éclaté dans les couloirs de l'hôtel Westin, tout proche du quartier général, où se sont réunies la famille et l'équipe de campagne du président élu de 77 ans. Ça vaut chaque minute d'attente, a notamment témoigné l’un des bénévoles, qui a échangé coups de coude et embrassades aériennes dans le hall de l'hôtel avec d’autres membres de l’équipe.

Je jubile, a quant à lui indiqué Jim Biden, le frère cadet de Joe Biden.

Peu avant l'annonce officielle de la victoire de son frère, la petite sœur de Joe Biden, Valerie Biden Owens, avait déjà estimé que la victoire était une chose merveilleuse pour nous, mais plus encore pour l'Amérique.

Jen O'Malley Dillon, cheffe de l'équipe de campagne du démocrate, a notamment déclaré que c'est un grand jour pour notre pays.

Des ballons à l'effigie de Joe Biden et Kamala Harris.

À Wilmington, Delaware.

Photo : Reuters / KEVIN LAMARQUE

À l'extérieur du périmètre de sécurité installé autour du quartier général, des partisans de l'ex-vice-président de Barack Obama agitaient des ballons, des drapeaux américains et des panneaux aux couleurs de Joe Biden et de sa colistière.

Ils patientaient en partageant boissons et nourriture, dans l'espoir d'entrevoir leur héros attendu dans la soirée.

Camp Trump : pas question de concéder la victoire

À Phoenix, en Arizona, devant le Capitole de l'État, des partisans républicains pro-Donald Trump se sont massés devant l'édifice pour demander un recomptage des votes et la tenue d'une nouvelle élection dans cet État.

Des pancartes, où l’on pouvait lire Quatre ans de plus pour Donald Trump ou Arrêtez de voler le vote étaient brandies.

Je veux seulement une élection juste et honnête où les votes des citoyens de mon État et de mon pays sont comptés. Par contre, les gens dont le vote ne devrait pas être compté ne doivent pas être comptés , a avancé Karen Wood, en faisant état d'irrégularités.

Des manifestants brandissant des banderoles.

Les partisans du président américain Donald Trump, lors d'une manifestation "Arrêtez le vol", devant le Capitole de l'État d'Arizona,à Phoenix.

Photo : Reuters / JIM URQUHART

Le président sortant n’avait pas encore fait d’allocution publique samedi. À son club de golf de Virginie, loin des caméras, il a rejoint la Maison-Blanche en fin d'après-midi. Donald Trump a toutefois annoncé par la voix de son avocat qu'il ne concédera pas la victoire à son adversaire.

Joe Biden, qui deviendra le 46 e président des États-Unis, s’exprimera à la nation samedi soir en compagnie de Kamala Harris, qui devient vice-présidence. Âgée de 56 ans, cette sénatrice de Californie est entrée dans l'histoire samedi en devenant la première femme, la première Afro-Américaine et la première Américaine d'origine asiatique élue à la vice-présidence du pays.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !