•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'usine Northern Pulp prend du retard dans son nettoyage de l'estuaire Boat Harbour

Boat Harbour.

Boat Harbour a été contaminé par les effluents de la papetière Northern Pulp depuis plus de 50 ans.

Photo : CBC / Steve Lawrence

Radio-Canada

La papetière Northern Pulp accuse un retard dans le nettoyage de l’installation de traitement des déchets du comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse. Selon l'entreprise, la découverte d’une nouvelle couche de boue au fond du port de Boat Harbour retarderait la décontamination du lieu.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a promis de remettre l'estuaire Boat Harbour dans l’état où il se trouvait avant l’arrivée en 1967 d’une usine de pâtes et papiers à Abercrombie, et de redonner au lieu ses caractéristiques originelles sous l’influence des marées.

L'usine de pâtes et papiers a indiqué qu’une étude indépendante a détecté cet été une couche de 194 000 mètres cubes de boues, inconnue jusqu’alors, au fond du bassin de stabilisation de l’aération.

Cette découverte et le prélèvement d’échantillons supplémentaires ont retardé notre plan initial de nettoyage de l’automne 2020, qui devrait maintenant commencer au printemps 2021, a affirmé la société dans une déclaration à CBC.

L’usine a fermé au début de l’année. L’entreprise est maintenant insolvable et doit retirer les 81 000 mètres cubes de boues contaminées accumulées.

La province examinera la demande

Nous sommes un peu perplexes quant à l’hypothèse avancée dans le rapport du contrôleur, a déclaré Ken Swain, chef de projet pour la remise en état de Boat Harbour, un projet de 292 millions de dollars.

Selon M. Swain, il y a une forte probabilité que ces boues soient des sédiments préindustriels propres, mais des experts doivent être consultés pour déterminer ce qu’il en est. Il a ajouté qu’il ne croyait pas que cela pourrait avoir une incidence sur les coûts.

Le contrôleur a également indiqué que le ministère provincial de l’Environnement a rejeté le plan initial de démantèlement de Boat Harbour présenté par Northern Pulp le 31 juillet.

L'usine Northern Pulp en saison hivernale.

L'usine Northern Pulp à Abercrombie, en Nouvelle-Écosse, en décembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Andrew Vaughan

Le 7 octobre, la province a présenté des exigences supplémentaires, y compris des plans pour l’échantillonnage des sols et le confinement secondaire.

La semaine dernière, le plan de démantèlement était encore en cours d’élaboration.

Le contrôleur a déclaré que la société évaluait trois offres pour retirer les boues des bassins d’aération, ce qui devrait prendre trois mois une fois les travaux commencés.

Avec les informations de Paul Withers de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !