•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rouge et Or de père en fils pour les Pepe Esposito

Enzo et Francesco posent sur le terrain du stade Telus.

Enzo Pepe Esposito suit les traces de son père Francesco avec le Rouge et Or.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Pour la première fois de son histoire, l’équipe de football du Rouge et Or comptera dans ses rangs un joueur de deuxième génération, l'automne prochain. Ailier défensif des Titans du cégep Limoilou, Enzo Pepe Esposito a récemment annoncé qu’il suivait les traces de son père au stade Telus.

Le nom de Francesco Pepe Esposito fait partie de l’histoire du Rouge et Or. Joueur iconique des premières années d’existence de l’équipe, l’ex-numéro 44 avait notamment forcé un ballon échappé pour sceller la conquête de la toute première coupe Vanier, en 1999.

Né deux ans plus tard, alors que son père devenait entraîneur adjoint du Rouge et Or, Enzo Pepe Esposito a pratiquement grandi au PEPS. Je n’avais même pas cinq ans et je me promenais à travers les joueurs sur le terrain, relate celui qui a aussi été porteur d’eau lors des matchs de l’équipe.

Depuis que j’ai mis les pieds ici, depuis que je suis tout petit, c’est mon rêve de jouer pour le Rouge et Or.

Une citation de :Enzo Pepe Esposito
Un jeune avec un gilet du Rouge et Or numéro 44 court sur le terrain avec une serviette.

Porteur d'eau lors des matchs du Rouge et Or durant son enfance, Enzo Pepe Esposito revêtira maintenant le véritable uniforme de l'équipe.

Photo : Courtoisie

Un rêve éveillé

Un rêve qui est en partie devenu réalité il y a quelques semaines lorsqu’il a reçu un coup de fil de Glen Constantin qui lui offrait une place dans l’équipe. Sur le coup, je ne l’ai comme pas réalisé. Encore aujourd'hui, quand j’y pense, je n’en reviens pas, relate l’athlète de 19 ans.

À la suite d'une blessure au genou l'ayant fait manquer la majeure partie de sa deuxième saison collégiale, Enzo avait l’intention de montrer qu’il était de retour au sommet de sa forme, cet automne. Il n’a finalement joué qu’un match avant que la saison soit annulée.

Rien pour refroidir Glen Constantin, convaincu du talent du jeune homme qu’il connaît pratiquement depuis sa naissance. On se devait d’être juste avec lui. On l’a vraiment recruté pour ses talents de joueur de football et non pas à cause de son lien de parenté, assure l’entraîneur-chef du Rouge et Or.

La première chose que je lui ai dite, c’est qu’il ne devait rien à son père ou au programme dans son choix d’université. C’était important qu’il fasse un choix qui le rendrait heureux.

Une citation de :Glen Constantin

Une fierté pour Constantin

Le coeur d’Enzo Pepe Esposito était toutefois au PEPS depuis longtemps. La décision a été quasi immédiate. C’est donc dire que l'automne prochain, Constantin, qui dirigeait déjà la ligne défensive du Rouge et Or durant la carrière du père, travaillera maintenant avec le fils.

Ça ne me rajeunit pas, lance l’entraîneur-chef en riant. C’est une grande fierté. À quelque part, on est encore un des plus jeunes programmes au Canada et on vit maintenant notre 2e génération.

Enzo Esposito avec un ballon dans les mains, sur le terrain du stade Telus.

Enzo Pepe Esposito au stade Telus

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

J’ai hâte, même pas au premier match, mais à la première pratique... de porter l’uniforme du Rouge et Or, ajoute ensuite Enzo. Il ne s’en cache pas, entre la saison annulée et les cours de cégep à distance, l’automne est un peu morose. Sa future carrière universitaire le motive dans ses études et à l’entraînement.

C’est que la route ne fait que commencer pour percer l’alignement régulier de l’équipe, pointe son père. Je suis très fier de lui, mais il reste tellement de chemin à faire encore, estime Francesco Pepe Esposito.

De vraiment le voir embarquer sur le terrain avec le Rouge et Or, là je pense que je vais avoir une larme à l’oeil. Ce sera un accomplissement extraordinaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !