•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fièvre du pickbleball gagne Val-d’Or

Deux personnes de chaque côté du filet se font des passes dans un gymnase.

Une partie de pickleball.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Val-d’Or n’échappe pas à l’engouement pour la discipline du pickleball qui se propage partout au Québec depuis quelques années.

Ce sport, qu’on appelle aussi le tennis léger, se pratique sur un terrain avec les dimensions de celui du badminton, avec une balle de plastique et une raquette rigide. Il a la particularité d’être facile à jouer et peu exigeant pour le corps, ce qui le rend accessible à tous les groupes d’âge.

Une balle et une raquette de pickleball.

La raquette de pickleball ressemble à celle du ping-pong, mais de plus grande dimension.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Avec l’ouverture du Centre Multisports, on a la chance de pouvoir accueillir beaucoup de monde en même temps, souligne Johanne Fournier, responsable du pickleball au Club Carrefour tennis de Val-d’Or. On voulait développer le pickleball pour aller rejoindre une autre clientèle, des gens qui veulent continuer à être actifs avec une activité très accessible.

De nombreux intéressés

Avec ses différentes plages horaires, le Club Carrefour tennis rejoint plus de 120 joueurs depuis le début de l’automne et de nouvelles inscriptions s’ajoutent à chaque semaine.

Le bouche-à-oreille fait son effet, confirme Mme Fournier. Aussitôt que les gens l’ont essayé, ils veulent revenir. Les gens peuvent vraiment jouer selon leur niveau de capacité. Il est possible d’être très compétitif ou encore juste de jouer pour le plaisir.

Ginette Veillette, une nouvelle adepte de ce sport, s’attend à ce que l’engouement pour le pickleball se développe rapidement.

Je pense que ça va amener pas mal de monde dans les gymnases, et des gens de tous les âges, avance-t-elle. Ça permet une belle compétition et c’est aussi très cardio. Les gens qui ont déjà joué au tennis ont peut-être un avantage, mais il y a moyen de commencer à zéro très facilement. C’est très intéressant.

Le Club Carrefour Tennis de Val-d’Or pourrait offrir des cours à compter de la session d’hiver. Il est aussi possible qu’un circuit régional voit le jour.

On a appris que c’était aussi très actif à La Sarre et Rouyn-Noranda. C’est dans nos cartons de partir une association pour créer des ligues et des compétitions. On sait aussi que des professeurs d’éducation physique s’y intéressent et certains font jouer leurs élèves. Ça va devenir très étendu, conclut Johanne Fournier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !