•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 50 ans, le monde apprenait le décès du général de Gaulle

Charles de Gaulle prononce un discours à l'antenne de la BBC.

Le 18 juin 1940, Charles De Gaulle appelle les Français à la résistance contre l'envahisseur allemand.

Photo : Getty Images / Hulton Archive

Radio-Canada

Le 9 novembre 1970, la France et le monde apprennent avec surprise le décès du général Charles de Gaulle. Nos archives nous rappellent les grands moments d’une vie au destin exceptionnel.

Un géant s’éteint

La France apprenait ce matin avec douleur et stupéfaction la mort du général de Gaulle survenue hier soir à 7 heures 30 minutes à sa résidence de Colombey-les-Deux-Églises.

Bernard Derome, 10 novembre 1970

C’est par cette phrase que, le 10 novembre 1970, Bernard Derome, coanimateur avec la journaliste Judith Jasmin de l’émission spéciale de Gaulle 1890-1970, confirme le décès de l’ex-président de la République française.

Pour beaucoup dans l’opinion publique du Canada ou d’ailleurs dans le monde, Charles de Gaulle est un géant de l’histoire du 20e siècle.

Sa biographie, pour laquelle Judith Jasmin et Bernard Derome jouent le rôle de narrateurs, nous rappelle les étapes clés de sa vie.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Émission spéciale Charles de Gaulle 1890-1970, 10 novembre 1970

En voici l’intégrale.

Né le 22 novembre 1890, Charles de Gaulle est le troisième de quatre enfants d’une famille d’enseignants. Il commence sa carrière militaire en 1908.

Il participe à la Première Guerre mondiale, où il est fait prisonnier par les Allemands. Son caractère de résistant s’affirme, car il tente par cinq fois d’échapper à ses geôliers.

Son premier grand rendez-vous avec l’histoire arrive en 1940.

Nous sommes en pleine Seconde Guerre mondiale et l’Allemagne nazie occupe la France.

Celui qui est devenu le général de Gaulle refuse la capitulation par le gouvernement français et le maréchal Pétain.

De l’Angleterre où il s’est réfugié, Charles de Gaulle appelle les Français à résister à l’envahisseur.

C’est l’appel du 18 juin 1940 qui lance le combat pour la libération de la France contre l’Allemagne hitlérienne.

Le 25 août 1944, le général de Gaulle entre dans Paris libéré. Il est alors un héros national.

En 1958, le gouvernement français est fragilisé par des crises ministérielles à répétition. Les gouvernements tombent et se remplacent à un rythme effréné.

Pire, la France est au bord de la guerre civile.

La question de l'indépendance de l'Algérie dresse les Français les uns contre les autres. En sol algérien, l'armée française combat une insurrection indépendantiste.

Dans ce climat catastrophique, le président de la République française, René Coty, invite le héros national qu'est le général de Gaulle à devenir chef du gouvernement.

Devenu alors premier ministre, le général de Gaulle fait adopter une nouvelle constitution pour la France.

C’est ce qu’on appelle la Cinquième République. Le général de Gaulle en devient le président le 21 décembre 1958.

Une des actions les plus déterminantes lors de cette présidence a été d’accorder l’indépendance à l’Algérie en juillet 1962.

Cette décision de Charles de Gaulle lui a d’ailleurs valu la haine de l’extrême droite française, qui a tenté à quelques reprises de l’assassiner.

En 1968, beaucoup de Français considèrent le président de Gaulle comme trop autoritaire et le représentant d’un système de valeurs désuet.

Les événements de mai 1968 affaiblissent la présidence de Charles de Gaulle.

Il quitte le pouvoir en avril 1969 après l’échec d’une tentative de réforme constitutionnelle de la Cinquième République.

Il se retire alors à sa maison de campagne de Colombey-les-Deux-Églises où il meurt d’une rupture d’anévrisme le 9 novembre 1970.

Deux discours clés dans le parcours du général de Gaulle

Le général de Gaulle est perçu comme un grand militaire et un politicien astucieux.

Mais il ne faut pas oublier ses qualités littéraires et oratoires qu’alimente une très grande culture générale et historique.

Ses discours reflètent souvent ces qualités.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Émission spéciale Charles de Gaulle 1890-1970, 10 novembre 1970

En voici un exemple avec l’Appel du 18 juin 1940 que l’on retrouve intégralement dans l’émission spéciale de Gaulle 1890-1970 du 10 novembre 1970.

Le général de Gaulle refuse la défaite que vient de subir la France. Il exhorte les Français qui se veulent libres de se joindre à lui en Angleterre pour combattre l’occupant nazi.

Le ton est à la fois solennel et lyrique.

Les talents oratoires s’entendent également dans un discours du général de Gaulle prononcé le 8 mai 1961 et qui parle de l’avenir de l’Algérie.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Camera 61, 14 mai 1961

L’émission Caméra 61 en a présenté un extrait le 14 mai 1961.

Quelques jours auparavant, des militaires avaient tenté un coup de force à Alger pour empêcher l’indépendance de l’Algérie de la France.

Ce coup de force avait été réprimé par l’armée française à l’ordre du président de Gaulle.

Dans ce discours du 8 mai 1961, le chef de l’État français prononce le mot qui fait tant horreur aux mutins

Le président de Gaulle indique sans ambiguïté que l’Algérie peut choisir de devenir indépendante de la France.

Il exhorte aussi en mots très clairs les Français qui vivent là-bas à cesser d’utiliser la violence pour s’opposer au projet d’autodétermination des populations arabes algériennes.

Ce ne sont là que des chimères, affirme le président.

Du même souffle, de Gaulle avertit les indépendantistes algériens.

S’il y a une rupture brutale des liens avec la France, ou si des sévices sont perpétrés contre les colons français, ne comptez pas sur l’appui ou sur l’argent de la France.

Charles de Gaulle a voulu et eu des funérailles simples. Il est enterré au cimetière de Colombey-les-Deux-Églises.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.