•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget de l'Ontario : déficit record et 15 G$ pour lutter contre la COVID-19

Le gouvernement Ford prévoit un déficit budgétaire de 38,5 G$ en 2020-2021.

Le ministre est en chambre et parle avec animation.

Le ministre des Finances Rod Phillips présente le budget de l'Ontario à Queen's Park.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le gouvernement de Doug Ford présente une panoplie de nouvelles dépenses dans le cadre de son budget déposé jeudi afin de soutenir les Ontariens et les entreprises durant la pandémie.

Il bonifie de 15 milliards de dollars son plan d’action contre la COVID-19. Auparavant, l’Ontario avait déjà débloqué 30 milliards sur trois ans.

Notre gouvernement ne lésine pas dans ce combat contre la COVID-19. Nous sommes là pour nos hôpitaux, nos centres de soins de longue durée, nos petits commerces et tous les Ontariens.

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l’Ontario

Dès la semaine prochaine, de nouveaux tests rapides seront disponibles dans les régions éloignées et celles qui en ont le plus besoin, a annoncé le ministre des Finances, Rod Phillips, à Queen’s Park.

L’Ontario a le réseau de dépistage le plus solide du pays, qui comprend plus de 161 centres d’évaluation et services de dépistage mobiles et en pharmacie, affirme-t-il.

Le financement des hôpitaux augmente de 2,5 milliards de dollars par rapport à l’an dernier, ce qui comprend un nouvel investissement de 572 millions de dollars pour faire face à la deuxième vague.

Un graphique montrant les différentes possibilités pour le déficit de l'Ontario jusqu'en 2022-2023. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le gouvernement de l'Ontario présente trois scénarios possibles pour son déficit au cours des prochaines années.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Le ministre Phillips souligne que 3100 lits d’hôpitaux ont été ajoutés depuis le mois de mars afin d’éviter des surcharges dans le système de santé.

Le gouvernement a réitéré sa promesse d’offrir aux résidents de foyers de soins de longue durée en moyenne quatre heures de soins directs d’ici quatre ans, sans toutefois préciser le coût estimé de ce changement.

À l'heure actuelle, les résidents de ces centres reçoivent en moyenne 2,75 heures de soins par jour.

C’est honteux que ce budget ne comprenne rien pour réparer notre système de soins de longue durée.

Une citation de :Andrea Horwath, cheffe de l’opposition officielle

C’est choquant et c’est urgent. Nous sommes au courant des problèmes dans le système depuis longtemps. Des changements aux soins doivent être mis en place au plus vite, affirme la cheffe néo-démocrate.

La chef de l'opposition Andrea Horwath en point de presse.

La cheffe de l’opposition, Andrea Horwath.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Allègements pour les entreprises

La province subventionnera environ 15 % des frais d’électricité payés par les entreprises, y compris celles du secteur industriel. Selon le gouvernement Ford, il s’agit de la portion de la facture engendrée par les onéreux contrats conclus par le précédent gouvernement libéral pour la production d’énergies vertes.

Cette mesure doit coûter 1,3 milliard de dollars aux contribuables au cours des trois prochaines années.

Ces coûts pour nos entreprises nous coûtent des emplois. Nous voulons les rendre plus concurrentielles.

Une citation de :Rod Phillips, ministre des Finances de l’Ontario

La grande majorité des entreprises ontariennes bénéficieront aussi d’une réduction de leurs impôts fonciers prélevés aux fins scolaires. L’ampleur de cette baisse d’impôt, qui varie en fonction des municipalités, devrait priver la province de 450 millions de dollars.

Des tours de transmission électrique.

L'Ontario financera environ entre 14 % et 16 % du coût de l'électricité des entreprises commerciales et industrielles.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Les petites entreprises, elles, seront aussi exemptées de l’impôt-santé des employeurs, qui leur feraient réaliser des économies de 360 millions de dollars.

Les coûts comme les impôts fonciers et les frais d'électricité ont fait mal aux entreprises, particulièrement les PME, tout au long de cette pandémie, affirme le président de la Chambre de commerce de l'Ontario, Rocco Rossi. Je suis particulièrement heureux de voir ces mesures que nous réclamions mises de l'avant.

À compter du 16 novembre, les PME pourront aussi présenter une demande en ligne de remise temporaire de l'impôt foncier et des coûts d’électricité. Le gouvernement Ford avait annoncé qu’il débloquait 300 millions de dollars pour ces subventions.

Ces entreprises ne peuvent y avoir droit que si elles sont contraintes de fermer et uniquement pour la durée de la fermeture imposée. L’Ontario compte rouvrir prochainement les bars, les restaurants et les salles de sport de ses zones chaudes.

Une affiche dit « mets à emporter seulement » devant un restaurant.

Les salles à manger des restaurants ont dû à nouveau fermer après une hausse marquée du nombre de cas de COVID-19 dans les régions de Toronto, Peel, York et Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le gouvernement prévoit aussi de rendre permanente l’autorisation de vendre de l’alcool avec les repas livrés ou à emporter, afin de permettre aux restaurants de maintenir une source importante de revenus.

Soutien aux familles

La province va reconduire l’allocation de 200 $ par enfant de 12 ans et moins – et de 250 $ par jeune de 21 ans et moins ayant des besoins particuliers – qui avait été déboursée au printemps.

Un graphique montrant des mesures sur de santé et d'aide à la population. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le budget de l'Ontario prévoit 45 milliards de dollars sur trois ans pour des programmes comme les allocations familiales pour les enfants de moins de 12 ans et les crédits pour les rénovations.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Cette deuxième allocation, qui coûtera 380 millions, doit aider les familles à couvrir les coûts liés, par exemple, à l’apprentissage en ligne.

Un adolescent, qui écoute de la musique, fait ses devoirs en ligne.

L'Ontario renouvelle ses subventions aux familles, de 200 $ par enfant de 12 ans et moins.

Photo : iStock

Les personnes âgées pourront recevoir un crédit d’impôt de 25 % des dépenses en rénovations, allant jusqu’à 10 000 $, pour leur permettre de rester chez eux plus longtemps. Les familles qui ont un grand-parent demeurant à la maison seront aussi admissibles au crédit d’impôt.

Les partis d’opposition s’indignent du fait qu’il n’y ait pas beaucoup d’aide pour les familles ontariennes. Le gouvernement leur dit essentiellement qu’il ne peut rien faire pour elles. Vous êtes laissés à vous-mêmes, affirme Andrea Horwath.

Des bonbons de fond de sacoche pour les francophones

Le gouvernement Ford investira deux millions de dollars sur deux ans pour aider les organismes francophones sans but lucratif à survivre. Selon la cheffe de l'opposition, Andrea Horwath, il s'agit d'une goutte d’eau dans l’océan.

Ce fonds de secours laisse l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario sur sa faim. L’organisme avait réclamé 12,5 millions de dollars à la province.

Carol Jolin dans un hall de l'assemblée législative avec des colones en marbre.

Le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Carol Jolin.

Photo : Radio-Canada

Selon un récent sondage mené par l’AFO avec le réseau Ontario Nonprofit Network, environ un organisme franco-ontarien sur cinq pourrait devoir fermer ses portes d'ici la fin de l’année, si une aide d’urgence n’est pas accordée.

La députée libérale Amanda Simard accuse le gouvernement de donner des bonbons de fond de sacoche aux francophones de la province, alors que plusieurs organismes qui desservent la communauté voient leur avenir menacé.

On peut clairement voir où le gouvernement coupe des coins : encore avec les Franco-Ontariens.

Une citation de :Amanda Simard, députée libérale

Les besoins ont changé depuis le premier sondage, soutient pour sa part la ministre des Affaires francophones, Caroline Mulroney.

On veut vraiment cibler le problème et puis accompagner les OBNL à faire leur demande auprès du gouvernement provincial, dit-elle.

Le budget global de son ministère passe de 5 millions de dollars l’an dernier à 7,1 millions cette année.

Un déficit pandémique

Le gouvernement Ford chiffre son déficit budgétaire à 38,5 milliards de dollars pour l’exercice financier en cours, comme annoncé lors de sa mise à jour économique en août dernier.

La province prévoit de réduire ce déficit au cours des deux prochaines années – pour atteindre 33,1 milliards en 2021-2022 et 28,2 milliards en 2022-2023.

Le gouvernement a abandonné l’échéancier de cinq ans qu’il s’était fixé pour sortir l’Ontario du rouge, étant donné l’incertitude qui plane durant la pandémie. Il prévoit de dévoiler un plan de retour à l’équilibre budgétaire dans son prochain budget.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !