•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ourson tente de traverser la frontière vers les États-Unis

L'ours regarde par la fenêtre d’un agent frontalier.

L'oursonne pesait environ 9,5 kg, alors qu'un ours de cette taille devrait peser au moins 22,5 kg à cette période de l'année.

Photo : Agence des services frontaliers du Canada

Radio-Canada

Les agents frontaliers du poste qui sépare Stewart, en Colombie-Britannique, d’Hyder, en Alaska, ont eu la surprise de voir une jeune ourse noire tenter de traverser la frontière vers les États-Unis.

L’oursonne souhaitait entrer pour des raisons essentielles, mais ne possédait pas de papiers de voyage, a écrit l’Agence des services frontaliers du Canada avec un brin d’humour.

Le mammifère aurait été à la recherche de nourriture et de petits fruits, croit la cofondatrice du refuge Northern Lights, Angelika Langen. Le refuge suivait l’animal depuis plus d’un mois.

Elle nous échappait toujours, mais un jour, nous avons reçu un appel pour nous avertir qu’elle était à la frontière et qu’elle essayait d’entrer au poste frontalier, explique-t-elle.

Le refuge a rapidement envoyé une personne pour attraper l’ourse, qui n’a mis que quelques minutes pour entrer dans le piège.

Elle avait tellement faim, elle pensait que c’était le meilleur endroit où aller, dit Angelika Langen.

Le refuge s'occupera de l’oursonne. Elle y sera nourrie et soignée avant l’hiver, puisque son poids, qui équivaut actuellement à moins de la moitié de ce qu’il devrait être à ce moment de l’année, n’est pas suffisant pour hiverner et survivre à la prochaine saison.

Un ourson regarde par la fenêtre du poste frontalier à Stewart en Colombie-Britannique.

L'oursonne a été attrapée et prise en charge par un refuge afin de s'assurer qu'elle soit nourrie et soignée avant l'hiver.

Photo : Agence des services frontaliers du Canada

Nous nous occupons présentement de 33 ours noirs et de 3 grizzlys, ajoute-t-elle, en ajoutant que le refuge a été particulièrement occupé cette année.

Cette petite oursonne n’est donc pas la seule à éprouver des difficultés cette année.

Avec les informations d'Andrew Kurjata

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !