•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je crains pour ma sécurité » : l'avenir incertain de NAV Canada à Castlegar

Une femme avec un bébé sur le dos tient un petit garçon par la main.

Marie-Paule Berthiaume, qui vit à Nelson, prend l'avion deux fois par an à l'aéroport de Castlegar.

Photo : Marie-Paule Berthiaume

La société de service de navigation aérienne NAV Canada envisage de fermer sa station d’information de vol à l’aéroport de Castlegar, dans les Kootenays.

Cette décision provoque de vives réactions dans la région.

Marie-Paule Berthiaume vit à Nelson avec sa famille depuis quatre ans. La perte possible des services de navigation aérienne de NAV Canada à l’aéroport de Castlegar l’inquiète.

Lorsque j’entends cette nouvelle, ça ne me rassure pas du tout.

Une citation de :Marie-Paule Berthiaume, résidente de Nelson

Mme Berthiaume rappelle que les atterrissages et les décollages depuis l’aéroport régional de West Kootenay sont souvent reportés en raison de l’emplacement de la ville. Le lieu est vallonné et se situe le long du fleuve Columbia.

Dans la région, on lui a même donné un nom, "Cancelgar", à cause des nombreuses annulations, explique la mère de famille. Elle ajoute qu’en temps normal sa famille se contente de voyager en été pour éviter de subir des annulations de voyage.

Des revenus en baisse

L’aéroport régional de Castlegar traverse une année difficile. La pandémie a forcé les autorités à fermer le terminal pendant six mois, et Air Canada n’a toujours pas repris ses vols commerciaux.

La première étape entreprise par NAV Canada pour déterminer l’avenir de ses services à Castlegar est une étude aéronautique, qui comprend notamment une consultation avec les parties concernées.

Un avion d'Air Canada Express atterrit sur une piste.

Air Canada n'a toujours pas repris ses vols à l'aéroport de Castlegar.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Ville de Castlegar participe à une rencontre le 24 novembre, et le maire, Bruno Tassone, veut démontrer que cette station est un élément clé de l’aéroport.

C’est un stress supplémentaire qui pèse sur les pilotes.

Une citation de :Bruno Tassone, maire de Castlegar

Le directeur de l’aéroport régional de West Kootenay, Patrick Gavreau, souligne que la présence de la station ajoute de la sécurité, puisqu’elle offre de l’information que les pilotes ne pourront plus obtenir en cas de fermeture.

Cela ne signifie pas que l’aéroport doit cesser ses activités, mais il faudra, en cas de fermeture des services de NAV Canada, revoir le système en place, explique Patrick Gavreau.

Plus de 130 aéroports au Canada, y compris le petit aéroport de Trail, qui se trouve à environ une heure de Nelson, fonctionnent sans tour de contrôle aérien ou services de NAV Canada.

Les parties touchées par la décision dont, l'aéroport, Air Canada, Central Mountain Air, le service d’incendie Southeast Fire Centre, les services d’évacuation aérienne et des pilotes privés, participent à la consultation.

NAV Canada doit rendre sa décision finale en février 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !