•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les cas augmentent vite dans les centres de soins de longue durée albertaines

Les mains d'un homme âgé assis sur son lit.

Depuis le début de la pandémie en Alberta, 213 résidents de centres sont décédés de la COVID-19.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le nombre de cas actifs de COVID-19 dans les centres de soins de longue durée en Alberta a été multiplié par quatre. Il est passé de 102 à 418.

Il y a actuellement 41 éclosions déclarées dans des centres de la province. 

Le centre Carewest George Boyack, à Calgary, fait partie des éclosions. C’est là que vit la mère de Joyce Harris. Âgée de 98 ans, cette dernière souffre de démence.

Elle ne comprend pas pourquoi on ne vient pas la voir, se désole Joyce Harris, alors que les visites sont interdites en raison de l’éclosion. Elle est très contrariée. Je crois que, par moments, elle est en colère, par moments, elle est déprimée et en larmes. Elle a très souvent pleuré au téléphone.

Selon Vanessa Meier-Stephenson, qui est chercheuse en maladies infectieuses à l’Université de Calgary, la situation est inquiétante. Il est bien possible que ces chiffres continuent d'augmenter au cours des jours ou des semaines à venir, avance-t-elle. Avec de plus en plus de transmission communautaire, ce ne serait pas étonnant de voir d’autres apparitions [de cas de COVID-19] dans les établissements. 

Mike Conroy est le président de la Fondation Brenda Strafford qui dirige cinq centres de soins de longue durée à Calgary. Même si, actuellement, ses établissements ne comptent qu’un cas actif de COVID-19, chez un membre du personnel, il est inquiet. 

Mike Conroy aimerait que la province réfléchisse à un plan qui permettrait à l'économie de continuer de tourner, mais qui fournirait une protection supplémentaire aux résidents . Être capable de tester rapidement le personnel et les résidents est primordial, selon lui. Il réclame des tests de dépistage avec des résultats en 24 heures.

Joyce Harris voudrait que les règles de mise en quarantaine pour les nouveaux résidents soient plus strictes, car c’est une nouvelle admission qui est à l’origine de l’éclosion dans le foyer de sa mère.

Selon Vanessa Meier-Stephenson, compte tenu du fort taux de transmission communautaire et du risque accru pour les personnes âgées, il est d'autant plus important que la population respecte les mesures sanitaires et que les gens restent chez eux s’ils ressentent des symptômes. 

Depuis le début de la pandémie, en Alberta, 213 résidents de centres de soins de longue durée sont morts en raison de la COVID-19. Cela représente plus de 60 % du nombre total de décès dus à la maladie dans la province. 

Avec les informations de Jennifer Lee

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !