•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une troisième communauté micmaque lance sa pêche de subsistance en N.-É.

Andrea Paul, les yeux humides, regarde vers le ciel.

Andrea Paul, cheffe de la Première Nation de Pictou Landing,

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Première Nation micmaque de Pictou Landing, en Nouvelle-Écosse, à l’intention de pêcher dans deux zones de pêche du Saint-Laurent.

Elle est la troisième communauté micmaque à se doter d’une pêche de subsistance dans la province. La cheffe Andrea Paul, de la communauté micmaque de Pictou Landing, en a fait l’annonce sur les médias sociaux.

La communauté micmaque de la côte nord de la Nouvelle-Écosse a rendu public son plan de gestion de pêche. On peut y lire que les pratiques de pêche et de conservation de la ressource seront déterminées par le conseil de bande en se basant sur des recommandations de la communauté, sur la science et sur un système de cogestion.

Cartes qui montrent les zones de pêche au homard au Nouveau-Brunswick.

Les pêcheurs de la communauté micmaque de Pictou Landing pourront pêcher dans les zones 26A et 26B.

Photo : Pêches et Océans Canada

Les membres de la communauté auront le droit de pêcher dans les zones 26A et 26B du Saint-Laurent. Les pêcheurs disposeront d'un maximum de 30 casiers. Aucun détail n'a été donné quant au nombre de permis qui seront distribués au sein de la communauté.

La pêche ne sera toutefois pas pratiquée durant les cycles lunaires d’été, ce qui correspond à la période de mue du homard dans les eaux côtières. Tous les casiers devront donc être retirés des eaux durant cette période.

L'ouverture de la saison se fera le 14 décembre et se terminera le soit le 1er mai 2021, ou au moment de l’ouverture de la saison de pêche commerciale, la date pouvant varier d'année en année.

Pêches et Océans Canada dénombre 714 permis de pêche dans la zone 26A et 227 permis dans la zone 26B. Le nombre maximum de casiers varie de 250 à 280 par pêcheur, tout dépendant du type de permis et de la province qui l'émet.

La pêche de subsistance en Nouvelle-Écosse

La pêche de subsistance est à la base de tensions entre les pêcheurs autochtones et nonautochtones en Nouvelle-Écosse.

En septembre dernier, la communauté micmaque de Sipekne'katik a été la première à se prévaloir de ce droit.

Plusieurs pêcheurs nonautochtones estiment que cette pêche sera néfaste pour la ressource si elle s’effectue en dehors de la saison officielle encadrée par le fédéral.

Décombres de l'incendie.

Décombres de l'incendie d'un bâtiment servant à entreposer du homard, le 17 octobre 2020 à Pubnico-Ouest-le-Centre, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez-Qizilbash

Le 1er octobre, la communauté micmaque de Potlotek au Cap-Breton a emboîté le pas et a dévoilé son plan de pêche de subsistance autoréglementée. Pêches et Océans Canada a toutefois confisqué plus de 150 de leurs casiers, il y a environ deux semaines.

Le chef Terry Paul, de la communauté micmaque de Membertou au Cap-Breton, a déclaré que sa communauté songeait aussi à instaurer une pêche au homard de subsistance, mais n’a donné aucun détail quant à l’échéancier.

Les Micmacs de la Nouvelle-Écosse disent vouloir aller de l’avant de façon autonome, car leur droit de pêche de subsistance a été reconnu il y a de ça 21 ans avec l’arrêt Marshall, une décision de la Cour suprême du Canada.

Avec les renseignements de Haley Ryan, CBC

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.