•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’agents de voyage, ils sont devenus livreurs de bières locales

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Sébastien Julien et Éric Grenier

Sébastien Julien et Éric Grenier, fondateurs de masoif.com

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Avec la COVID-19, bien des entrepreneurs ont dû mettre leurs activités sur pause. Certains ont alors décidé de se réorienter vers d'autres secteurs économiques et créer une nouvelle entreprise. C'est le cas de deux organisateurs de voyages de groupe de Québec qui ont lancé un service de livraison à domicile de bières locales.

Le quotidien de Sébastien Julien et Éric Grenier a été complètement bouleversé depuis le début de la pandémie. Avec le confinement et l’interdiction de voyager, ces propriétaires d’agence de voyages pour amateurs de sports professionnels ont rapidement vu leurs revenus diminuer considérablement.

Alors que la frontière canado-américaine fermait, il devenait impossible de vendre des billets pour aller voir les Red Sox de Boston ou encore les Rangers de New York, par exemple. Ç'a été un découragement total, se rappelle Éric Grenier. Tout s'est écroulé en une seconde.

L’agence, fondée il y a 15 ans, n’était plus viable.

Trois hommes observent les cuves dans l'usine de production d'une microbrasserie.

Sébastien Julien et Éric Grenier visitent régulièrement les microbrasseries de la région

Photo : Radio-Canada

Tout recommencer

Une fois le découragement passé, les deux associés se sont retroussé les manches pour lancer une nouvelle entreprise. D’agents de voyage, ils sont devenus livreurs de bières, mais pas n’importe quelles bières, ils se spécialisent dans les produits locaux.

On trouvait ça important d'encourager des marchands locaux, précise Sébastien Julien, copropriétaire de masoif.com.

Un de leur partenaire, David Martel, a lui aussi démarré son entreprise en pleine pandémie : une microbrasserie. Le service de livraison offert par les deux acolytes lui a permis d’élargir sa clientèle.

Les microbrasseries n'ont pas le droit de livrer à la porte du client, ça nous donne un coup de main, dit le propriétaire de la Brasserie Alpha.

Vente plus sécuritaire

Je n'ai pas acheté de bières de dépanneur ou d'épicerie depuis que masoif.com existe, affirme Christian Beaulieu. Le service de vente sans contact lui permet de diminuer ses sorties, et ainsi, de réduire ses risques de contracter la COVID-19.

La livraison est offerte depuis un mois à Québec et aux alentours. Quelque 45 microbrasseries ont choisi d’y distribuer leurs produits.

D'après les informations de Nicole Germain

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !