•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Présidentielle : 60 000 voix pour Kanye West, qui compte se représenter en 2024

Le visage fermé, le chanteur américain Kanye West regarde un match de basketball.

Le chanteur américain Kanye West

Photo : Getty Images / Harry How

Radio-Canada

Sa candidature à la présidentielle 2020 a créé la surprise et fait sourire, mais Kanye West persiste et signe : le rappeur semble désormais envisager d’être à nouveau candidat en 2024. Mardi, il a rallié à peine 60 000 voix autour de son nom.

Dans une série de tweets, l’artiste, aussi designer de mode, s'est filmé en train de remplir son bulletin de vote dans l'État du Wyoming. 

À 43 ans, il indique avoir voté pour la première fois à une élection présidentielle, et pour quelqu'un à qui [il faisait] vraiment confiance... [lui].

Sur l'une des images qu'il a publiées, son nom, visiblement ajouté à la main, figure sur le bulletin. 

Le Wyoming, où il a un ranch, ne figurait pas parmi les 12 États américains dans lesquels il s'était officiellement qualifié pour se présenter comme candidat indépendant.

Quant à son intention de se représenter dans quatre ans, il l'a exprimée en deux mots dans un autre tweet : KANYE 2024

Pas plus de 0,4 % des suffrages

Selon les décomptes publiés par les médias américains, Kanye West a récolté au mieux 0,4 % des suffrages dans les États très ruraux de l'Idaho, de l'Oklahoma et de l'Utah.

En nombre de voix, c'est dans le Tennessee – État du sud remporté par Donald Trump –qu'il a fait le meilleur score, avec près de 10 200 votes. 

Kanye West, qui s'était officiellement rangé aux côtés de Donald Trump peu après l'élection du milliardaire en novembre 2016, avait annoncé sa candidature à la présidence le 4 juillet dernier, jour de fête nationale.

Cependant, la candidature du rappeur, qui souffre de troubles bipolaires, avait immédiatement soulevé plus de questions sur sa santé mentale que d'enthousiasme.

Sous l'étiquette loufoque du Birthday Party, il avait rempli les critères pour figurer sur les bulletins de seulement 12 des 50 États américains, et partait donc sans aucune chance.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !