•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huawei poursuit 16 agences américaines pour avoir « bloqué » l'accès à des documents

Le logo de Huawei sur un mur dans un centre commercial.

Huawei accuse l’administration Trump de bloquer l'accès à certains documents concernant l'arrestation de Meng Wanzhou.

Photo : Reuters / Aly Song

Radio-Canada

Huawei poursuit plusieurs agences gouvernementales américaines dans le but de les obliger à lui fournir certains documents qui révéleraient, selon l'entreprise, des motivations politiques à l'origine de l’arrestation de sa directrice financière, Meng Wanzhou.

Le géant des télécommunications chinois a déposé une plainte au tribunal du district fédéral de Washington dans laquelle il accuse l’administration Trump de bloquer plusieurs demandes d’accès à l’information dans 16 agences différentes, dont le bureau fédéral des enquêtes, le département de la Justice et le département du Commerce.

Huawei a déposé 12 requêtes pour des demandes d’accès à l’information, il y a plus d’un an, sans toutefois recevoir les documents désirés, indique la poursuite.

Selon les avocats de Huawei, des signes tendent à prouver que le gouvernement américain se sert des accusations criminelles envers la compagnie et sa directrice financière dans le seul but de faire avancer des objectifs politiques qui n’ont aucun lien avec une administration impartiale de la justice.

La poursuite demande également l’accès à des communications entre la Maison-Blanche et les départements de la Sécurité intérieure et de la Justice, ainsi qu’entre ces départements et certaines autorités canadiennes qui ont participé à l’enquête ou à l’arrestation de Meng Wanzhou.

Ces communications visent à trouver des échanges qui indiqueraient que la poursuite contre Huawei et Meng Wanzhou est inappropriée, peut-on lire dans le document déposé en cour.

Huawei prétend que la domination de Huawei sur le marché du 5G et le désir de renforcer la position des États-Unis dans leurs négociations commerciales avec la Chine sont les véritables raisons qui se cachent derrière la demande d’extradition de Meng Wanzhou.

Les avocats de la compagnie de télécommunication citent également l’importante couverture médiatique mondiale du procès en cours en Colombie-Britannique pour demander l'obtention de ces documents. Il existe, selon eux, une interrogation possible au sujet de l’intégrité du gouvernement [américain] qui pourrait avoir une incidence sur la confiance du public [envers le processus en cours].

Avec les informations de Jason Proctor

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !