•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La facture de la reconstruction d'un barrage bondit de 77 % en Nouvelle-Écosse

Le barrage de la rivière Tusket.

Les coûts de réfection du barrage de la rivière Tusket dépassent de 14 millions $ le budget initial.

Photo :  CBC

Radio-Canada

La société d'énergie Nova Scotia Power demande à la Commission des services publics et de révision de la Nouvelle-Écosse l'autorisation de refiler à ses clients la facture de la reconstruction d'un barrage hydroélectrique du sud-ouest de la province, dont les coûts ont bondi de 77 % depuis le début des travaux.

La commission indépendante a donné le feu vert en 2017 à la remise en état du barrage de la rivière Tusket, dans la région de Yarmouth, pour la somme de 18 millions de dollars.

Le barrage hydroélectrique de 2,7 mégawatts a été construit en 1928.

Les travaux devaient durer deux ans.

Toutefois, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Pendant les travaux, Nova Scotia Power a découvert des fissures dans le substrat rocheux sous le barrage qui permettaient à l'eau de s'infiltrer dans le chantier.

Une partie du barrage en décrépitude.

La réfection du barrage devait coûter au départ 18 millions de dollars.

Photo :  CBC

La société d'énergie a essayé de couler du béton sous l'eau afin de colmater la brèche. Mais la tentative a échoué.

Nova Scotia Power a donc demandé l'autorisation d'abaisser le niveau de l'eau dans le lac qui sert de réservoir au barrage, afin de poursuivre les travaux. Pour ce faire, l'entreprise a dû obtenir l'aval de plusieurs ministères fédéraux et provinciaux, et consulter davantage les communautés autochtones, ce qui a occasionné d'importants retards.

Une porte-parole de la société d'énergie, Jacqueline Foster, affirme que le barrage de la rivière Tusket demeure sécuritaire et qu'il est inspecté régulièrement. Nous fournirons aux résidents un calendrier actualisé une fois que le plan de travail du projet aura été confirmé, ajoute-t-elle.

Nova Scotia Power souhaite reprendre les travaux en juillet 2021.

Image d'une affiche de sécurité de construction sur une clôture devant le barrage de la rivière tusket.

Le barrage hydroélectrique devait être opérationnel à la fin de l'année 2019. NS Power indique maintenant que les travaux ne reprendront qu'en juillet 2021.

Photo :  CBC

La facture bondirait alors de 18 à 32 millions de dollars soit une augmentation de 77 % par rapport au projet approuvé il y a trois ans.

Si la société d'énergie obtient le feu vert de la Commission des services publics et de révision de la Nouvelle-Écosse, elle prévoit étaler la hausse des coûts sur plusieurs années afin d'éviter une augmentation trop abrupte des tarifs d'électricité.

Un défenseur des consommateurs, Bill Mahody, estime que l'escalade des coûts de rénovation des centrales hydroélectriques [en Nouvelle-Écosse] est une préoccupation générale.

En plus du barrage de la rivière Tusket, celui de la rivière Gaspereau, près de Grand-Pré dans la région du bassin des Mines, accumule les factures et les retards depuis plus d'une décennie. La facture du projet aurait grimpé de 4 à 22 millions de dollars en raison, notamment, de la découverte d'un site archéologique sur le chantier.

Avec des renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !