•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Québec aura un été des Indiens historique en 2020

Soleil et chaleur partout au Québec au cours des prochains jours.

Soleil et chaleur partout au Québec au cours des prochains jours

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

2020 réserve enfin une bonne nouvelle pour le Québec grâce à l'intervention de dame Nature. Tout indique que l'ensemble de la province s'apprête à connaître un été des Indiens parmi les plus longs de son histoire.

Ce redoux exceptionnel suivant les premières gelées d'automne s'installera partout au Québec, de Gatineau à Gaspé, en passant par Chibougamau, à compter de jeudi.

À Montréal ainsi que dans le sud et l'ouest du Québec, le mercure dépassera même la barre des 14-15 °C pendant 8 jours consécutifs, selon les prévisions actuelles. Ces journées seront pour la plupart ensoleillées, un autre critère obligatoire pour utiliser l'expression « été des Indiens ».

À Québec, la chaleur automnale sera aussi au rendez-vous avec un mercure oscillant autour de 12-13 °C pour 7 jours, à l'exception de dimanche, où la journée sera plus fraîche.

Des températures semblables à celles de la capitale seront ressenties dans les municipalités riveraines du Saint-Laurent, dans le centre et dans l'est du Québec.

Plan panoramique du centre-ville de Montréal.

Les journées seront sublimes à Montréal pour les 8 prochains jours.

Photo : iStock

D'une longueur exceptionnelle

Alexandre Parent, météorologue à Environnement et Changement climatique Canada, est impressionné par la durée du phénomène.

Ça devrait s'étirer sur sept à huit jours, jusqu'à peut-être le milieu de la semaine prochaine. Les prochaines précipitations devraient y mettre un terme. C'est vraiment la durée de cet épisode-là qui est plutôt hors de l'ordinaire, commente-t-il.

Il n'est pas rare, selon le météorologue, que le Québec bascule d'un extrême à l'autre durant l'automne, une saison où il y a un combat entre les circulations d'été et d'hiver.

Trois ou quatre jours avec un mercure au-dessus des normales, il n'y a rien d'exceptionnel. Par contre, quand on parle de sept ou huit jours, c'est ce qui représente le caractère exceptionnel des prochains jours, analyse M. Parent.

Je suis retourné dans les données des 25 dernières années et je n'ai pas retrouvé une période de 7 journées consécutives où l'on atteindrait le 15 °C pour Montréal et 12-13 °C pour Québec. Je n'ai jamais retrouvé d'épisodes aussi longs pour novembre.

Alexandre Parent, météorologue, Environnement et Changement climatique Canada
Chateau Frontenac et feuilles d'automne.

Les résidents de Québec pourront aussi profiter de belles journées automnales prochainement.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Des records?

Des records de chaleur pourraient aussi tomber dans certaines villes du Québec, particulièrement en Outaouais et en Abitibi.

Quand on regarde les valeurs records, les records sont plutôt autour de 20 °C du côté de Montréal et de 16 °C à Québec. Donc, rien n'est certain pour les records. Ce n'est pas l'intensité de la chaleur qui est exceptionnelle, mais bien la durée. S'il y a des records, ce sera une journée ici et là, nuance Alexandre Parent.

Qu'est-ce que l'été des Indiens?

L'expression désigne une période de temps ensoleillé avec des températures douces, en octobre ou au début de novembre, qui survient après les premières gelées automnales.

Été des Indiens a longtemps été le terme le plus courant dans la population. Son synonyme été indien était considéré comme vieilli, mais il a été remis à la mode dans les années 1970 avec la chanson L'été indien.

L'expression tiendrait ses origines des premières expéditions européennes en Amérique du Nord. Mal équipés pour le froid, les Européens redoutaient l'hiver et le gel. Les Autochtones leur auraient ainsi expliqué ce phénomène météorologique, considéré comme le dernier souffle de l'été avant l'hiver.

Une expression du folklore

Alexandre Parent insiste aussi sur le fait que l'expression été des Indiens n'est pas scientifique, mais relève plutôt du folklore.

Il faut juste rappeler que le terme est plus folklorique que scientifique. Mais tout le monde a eu son gel, tout le monde a eu sa première neige, et là on va avoir une belle séquence de plusieurs journées avec des températures bien au-dessus des normales et pratiquement aucune précipitation pour une longue période.

Donc, je pense que oui, on peut dire que ce sera l'été des Indiens qui débutera à partir de demain.

Alexandre Parent, météorologue, Environnement et Changement climatique Canada
Le parc des Îles, à Matane.

Le parc des Îles, à Matane, le 12 novembre 2019, lors d'une tempête de neige

Photo : Radio-Canada / Michaële Perron-Langlais

L'hiver tardera à s'installer cette année

Les prévisions à plus long terme s'avèrent aussi bonnes pour ceux qui n'aiment pas l'hiver.

En novembre, on aura des températures au-dessus des normales, et aussi des quantités de neige moindres que ce qu'on est habitués de recevoir, ajoute Alexandre Parent.

Le météorologue rappelle d'ailleurs le jour du Souvenir 2019, qui restera dans les annales météorologiques pour une autre raison que la guerre.

Si on compare avec l'année dernière, on peut dire que l'hiver avait débuté le 11-12 novembre, alors qu'on avait eu 20 centimètres de neige sur plusieurs régions du Québec. Cette année, il faudra probablement attendre la fin novembre, voire même début décembre, pour voir des quantités de neige plus importantes, souligne M. Parent.

Reste donc à voir si les Québécois auront droit à un Noël blanc pour terminer cette année à oublier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !