•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FrancoFête en Acadie, bien vivante sur le web

dsc5656

Toutes les prestations de la FrancoFête en Acadie ont été enregistrées à l'avance cette année.

Photo : Radio-Canada / Radarts

La FrancoFête en Acadie passe en mode virtuel cette année. De nombreux artistes de l’Atlantique et d’ailleurs offriront des prestations au cours des prochains jours afin de charmer les diffuseurs.

Dès le début de la pandémie, il y a fallu se réinventer, explique Jacinthe Comeau, directrice générale de RADARTS.

Toutes les prestations ont été enregistrées à l’avance, au Centre des arts et de la culture de Dieppe, au Centre culturel de Caraquet, et au cabaret Lion d’Or, à Montréal.

Ces prestations seront offertes gratuitement au public, dès aujourd'hui, sur la plateforme web de RADARTS. (Nouvelle fenêtre)

Plus de la moitié des artistes présentés sont des Acadiens comme Dave Puhacz, Menoncle Jason et les lauréats du concours Accros de la chanson.

La FrancoFête mettra également en vedette plusieurs artistes de la francophonie canadienne comme Étienne Fletcher, Jordane, et Natasha Kanapé.

Daniel Petit et Olivier Jodouin filment une performance d'Etienne Fletcher dans son jardin.

Le chanteur fransaskois, Etienne Fletcher, participera à la FrancoFête en Acadie, à distance grâce à la magie du numérique.

Photo : Josée Lévesque

Une expérience bien différente des années précédentes qui permettra néanmoins de rejoindre plus de diffuseurs internationaux que dans la forme habituelle.

Habituellement, on atteint à peu près une vingtaine de délégués de l’international, mais cette année on prévoit accueillir une cinquantaine de délégués, principalement de l’Europe, explique Jacinthe Comeau.

Dans un restaurant, quelques dizaines de personnes réseautent et discutent.

Les activités de réseautage seront différentes des années précédentes puisqu'elles se dérouleront de façon virtuelle.

Photo : Radio-Canada

Le volet jeunesse, Flash Culture, sera également offert de façon virtuelle, ce qui permettra de rejoindre plus de 12 000 élèves à travers les Maritimes.

Ils vont avoir accès à des vitrines de spectacle préparées spécialement pour eux, des ateliers sur mesure, en direct, dans les écoles partout en Atlantique, ça c’est une belle réussite en soi.

Une citation de :Jacinthe Comeau, directrice générale de RADARTS

La directrice générale tenait à ce que l’événement ait lieu cette année, afin de planifier l’avenir de l’industrie.

Planification à long terme

La FrancoFête en Acadie est un marché des arts de la scène où les artistes présentent un extrait de leur spectacle, ce qu’on appelle dans le jargon du métier, une vitrine.

Les diffuseurs assistent à plusieurs vitrines afin de planifier leurs prochaines programmations.

rodney doucet en entrevue sur l'ordinateur

Rodney Doucet estime que les diffuseurs ont de la place pour programmer de nouveaux artistes au cours des prochaines années, à condition que la santé publique le permette.

Photo : Radio-Canada

Rodney Doucet, directeur des affaires culturelles de l’Association Régionale de la Communauté francophone de Saint-Jean (ARCF), explique que les horaires de spectacles sont prévus plus d’un an à l’avance, et que la situation actuelle crée une grande instabilité.

La pandémie a forcé le report de plusieurs spectacles qui se retrouveront dans une programmation subséquente. Il estime que certaines annulations permettront tout de même de programmer quelques-uns des artistes qu’il verra cette semaine.

Si certaines salles de spectacles sont ouvertes à présenter une programmation virtuelle, la majorité d’entre elles privilégient la formule hybride, selon Jacinthe Comeau.

Plusieurs diffuseurs ont débuté à se propulser dans l’univers du numérique, mais leur passion c’est la rencontre entre le public et l’artiste. On veut garder le contact avec le public et le rassurer que nos salles sont prêtes à les accueillir en toute sécurité.

Une citation de :Jacinthe Comeau, directrice générale de RADARTS
Jacques Surette lors de sa performance en direct, à travers la lentille d'un téléphone intelligent.

Les spectacles numériques ont été très populaires au début de la pandémie, mais les diffuseurs préféreraient recevoir les artistes et le public, en petites bulles, dans leurs salles de spectacle.

Photo : Facebook : Le Grenier musique

Rodney Doucet constate également une diminution de l’intérêt pour les rendez-vous numériques, qui perdent l’effet communautaire et la rencontre sociale du spectacle.

Il écoutera donc les vitrines de la FrancoFête en s’imaginant ce que ça pourrait être dans la mesure où ces artistes-là pouvaient jaser avec le public.

Une adaptation pour les artistes

Si les diffuseurs doivent s’imaginer comment les artistes interagiraient devant public, les artistes, eux aussi, doivent simuler l’expérience d’un spectacle.

L'auteur-compositeur-interprète originaire de Memramcook, Menoncle Jason, admet qu’il est peu à l’aise avec les transitions entre les chansons lorsqu’il n’y a pas de public dans la salle.

Les discours entre les chansons, c’est ça qui est dur, tu ne sais pas quoi dire entre les tunes. Tu n’as pas de feedback.

Une citation de :Menoncle Jason, auteur-compositeur-interprète
Menoncle Jason et ses musiciens sur la scène

Menoncle Jason

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Heureusement, il peut compter sur ses musiciens pour créer une ambiance festive et sympathique.

Ça se fait mieux en band, je ne peux pas m’imaginer le faire tout seul, admet-il.

S’il n’a pas d’attentes particulières en participant à la Francofête, il espère simplement que les diffuseurs ne l’oublieront pas lorsqu'ils seront prêts à accueillir les artistes.

Je ne me fais pas d’attente, c’est juste pour montrer qu’on est en vie, qu’on fait des spectacles, ça leur rappelle qu’on est là et qu’on n’a pas arrêté de faire de la musique. Ça donne une présence.

Une citation de :Menoncle Jason, auteur-compositeur-interprète

Une autre offre virtuelle pour le grand public

En plus des vitrines de la Francofête présentées cette semaine, le public pourra aussi assister à un méga spectacle virtuel le 26 novembre prochain.

Les membres du collectif Coup de cœur francophone en Acadie de RADARTS présenteront Un beau jour, un spectacle réunissant une quinzaine d’artistes francophones comme les groupes Cy, Troiselle, Bleu Jeans Bleu, Christian Kit Goguen, Laurie LeBlanc et Sirène et Matelot.

En plus d'être diffusé sur le web, le spectacle sera projeté dans quelques salles de spectacles, en direct.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !