•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 a raison de la guignolée à la banque alimentaire de Petit-Rocher

Des denrées alimentaires non périssables sur une étagère.

La guignolée édition 2020 n'aura pas lieu pour la première fois en 20 ans à la Banque alimentaire Coup d'Pouce en raison de la crise sanitaire.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

François Vigneault

La crise sanitaire nuit au bon fonctionnement de différentes banques alimentaires au Nouveau-Brunswick. C'est le cas à Petit-Rocher, dans le nord-est de la province, où la banque alimentaire Coup d'Pouce a pris la décision de ne pas tenir sa populaire guignolée qui était prévue le dimanche 29 novembre.

La directrice, Mireille Frenette, dit qu'après réflexion le conseil d'administration de l'organisme a préféré ne pas prendre de risque avec la santé des gens.

C'est par sécurité pour les bénévoles et les personnes aussi. On a beaucoup de personnes qui faisaient le porte-à-porte, explique-t-elle.

Mireille Frenette, directrice de la banque alimentaire Coup d'Pouce à Petit-Rocher, confirme qu'il n'y aura pas de guignolée cette année.

Mireille Frenette, directrice de la banque alimentaire Coup d'Pouce à Petit-Rocher.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Environ 200 bénévoles participent normalement à cette campagne annuelle. Et les efforts d'une seule journée rapportent beaucoup.

Je te donne l'exemple de 2019, on a atteint 13 886 livres de nourriture non périssable. Ça signifie beaucoup de bouffe, lance Mireille Frenette.

Il s'agit donc d'une cueillette de grande importance pour la banque alimentaire puisqu'elle permet de regarnir les tablettes de l'organisme pour aider les plus démunis de la région.

La guignolée [fournit des denrées] pendant tous les mois de l'année qui suit. C'est avec ça qu'on remplit les paniers de nourriture des clients mensuellement, indique la directrice.

En 2019, presque mille familles des villages de Petit-Rocher, de Nigadoo, de Pointe-Verte et de quelques DSL environnants ont pu manger un peu plus grâce à la contribution de la banque alimentaire. À Noël seulement, 120 familles ont reçu une boîte de nourriture l'an passé.

Des tablettes avec quelques denrées.

La guignolée annuelle de la banque alimentaire Coup d'Pouce sert à regarnir les tablettes de nourriture pour les mois à venir.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Pour plusieurs personnes à faible revenu, comme celles qui vivent de l'aide sociale, la Banque alimentaire Coup d'Pouce représente bien souvent leur bouée de sauvetage.

Pour une personne seule avec 576 $ par mois, c'est impossible de t'acheter de la nourriture. C'est vraiment leur survie la banque alimentaire.

Une citation de :Mireille Frenette, directrice de la banque alimentaire Coup d'Pouce

Miser sur la générosité des gens

Sans guignolée à la fin novembre, l'organisme fait appel à la générosité des gens en les invitant à apporter leurs denrées directement au local de la banque alimentaire.

Notre entrepôt est présentement vide, ce qui signifie qu'on achète plus de nourriture mensuellement, ajoute-t-elle.

Les dons en argent sont aussi acceptés.

Je me suis arrangée avec la caisse populaire où tu peux aller faire des dépôts directs à la caisse ou faire le virement Interac.

Un local avec des vêtements usagés.

La banque alimentaire Coup d'Pouce compte notamment sur les recettes de son comptoir de vêtements usagés pour acheter de la nourriture.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Des enveloppes pour des dons seront également mises à la disposition des paroissiens durant les messes de novembre dans les églises de Petit-Rocher et de Pointe-Verte. C'est la première fois en 20 ans d'existence de l'organisme que la guignolée ne sera pas présentée.

C'est triste oui, mais on va passer au travers, j'ai confiance dans les gens de la communauté, ils sont généreux, mentionne la directrice de la banque alimentaire.

Mireille Frenette souhaite maintenant que l'année 2020 ne soit qu'une exception et que la guignolée soit de retour dès l'an prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !