•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Approbation d'un premier test de dépistage du VIH à effectuer soi-même

Un doigt se fait piquer pour prendre un échantillon de sang.

Plus besoin d'assistance pour passer le nouveau test pour le dépistage du VIH qui peut dorénavant se faire à la maison à l'aide d'une piqûre sur le doigt.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Santé Canada approuve la commercialisation d’un premier test de dépistage du VIH à effectuer soi-même, une décision accueillie favorablement par des experts qui assurent que ce test permettra de mieux contrôler le nombre d’infections au pays.

Le test sanguin, élaboré par le laboratoire pharmaceutique bioLytical de Richmond, en Colombie-Britannique, ne prendra qu’une minute à effectuer soi-même à l’aide d’une piqûre au doigt.

Nous pouvons aider les gens qui ne savent pas s’ils sont atteints du VIH à connaître leur résultat et à prendre des décisions médicales éclairées beaucoup plus rapidement, écrit le directeur général du laboratoire, Robert Mackie, dans un communiqué.

En permettant un accès à ce nouveau test de dépistage déjà approuvé par l’Organisation mondiale de la santé, le Canada emboîte le pas à plusieurs autres pays qui utilisent déjà un procédé semblable.

Accueil favorable

Nous sommes très heureux de cette approbation et nous l’attendions depuis longtemps, se réjouit le directeur général de l’organisme AIDS de Vancouver, Brian Chittock.

Selon lui, ce test est essentiel pour freiner la propagation du virus dans la province, où un grand nombre de personnes seraient infectées par le VIH sans le savoir.

Le directeur médical du centre des maladies infectieuses de Vancouver, Brian Conway, affirme que 10 % à 20 % des personnes infectées par le virus le seraient sans avoir reçu de diagnostic. Elles pourraient donc propager le VIH sans s'en douter.

Dans un contexte où la pandémie empêche beaucoup de personnes d’avoir recours à un suivi médical, un test de dépistage à s'administrer soi-même à la maison est important, selon le spécialiste.

Avec tout ce qui se passe avec la COVID-19, je pense qu’on a oublié qu’il y avait d’autres infections qui touchent la santé publique. Nous nous réjouissons de l’annonce aujourd’hui, dit-il.

Le laboratoire bioLytical assure que son test a une fiabilité de 99 %, mais le Dr Conway précise que ce test fonctionne en mesurant la présence des anticorps au VIH. Si une personne est infectée dans les quelques jours ou semaines avant le test, explique-t-il, il se peut que le résultat du test soit négatif, même si le VIH est présent dans le corps.

L’autre chose qui m’inquiète un peu, c'est l'utilisation possible du test en prévision d’un contact sexuel à très court terme pour tenter de savoir si l’un ou l’autre des partenaires est infecté, dit-il.

Comme les anticorps peuvent ne pas encore s'être développés, ce qui fausserait le résultat du test, Brian Conway recommande de toujours se protéger avant un rapport sexuel avec un nouveau partenaire.

Avec des informations de Sophie Chevance et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !