•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Îles-de-la-Madeleine en zone jaune à partir de vendredi

Des bâtiments du centre-ville de Cap-aux-Meules avec des bateaux en cale sèche en arrière-plan.

Les élus madelinots demandaient que le niveau d'alerte de la région soit réévalué (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Îles-de-la-Madeleine, actuellement au niveau d’alerte orange, repasseront au niveau jaune, a confirmé le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Ce sera la première fois que le niveau d’alerte d’un territoire sera abaissé depuis le début de la deuxième vague de la pandémie en septembre dernier.

Le changement au palier jaune se fera dans la nuit du 5 au 6 novembre 2020.

Les contraintes sociales liées à la prévention de la contagion seront assouplies. Ainsi, les rassemblements privés passeront de 6 à 10 personnes et les activités dans les lieux publics tels les mariages, les cérémonies et les célébrations pourront réunir plus de gens.

D’autres mesures concernant les lieux de cultes ou les bars et les restaurants seront aussi moins restrictives.

Le ministre répond ainsi aux doléances du maire des Îles, Jonathan Lapierre, et du député des Îles, Joël Arseneau, qui demandaient la semaine dernière que le niveau d'alerte des Îles soit réévalué.

On attendait cette annonce depuis deux ou trois jours déjà, indique M. Lapierre.

Le maire rappelle que le but de l’implantation des codes de couleur était d’en faire la représentation de la situation sociosanitaire de chaque région ou territoire.

Pour nous, c’est une question de cohérence, c’est une question de reflet de la situation réelle du territoire des Îles-de-la-Madeleine et je suis persuadé que la population des Îles va continuer de faire attention de la même manière qu’elle le fait depuis le début, ajoute-t-il.

Les derniers cas rapportés aux Îles-de-la-Madeleine l’ont été il y a près d'un mois. La direction de santé publique indiquait alors un total de 17 cas recensés depuis le 1er septembre.

Christian Dubé a indiqué en conférence de presse qu’il favorisait l'abaissement du niveau d'alerte de secteurs plus petits comme les Îles-de-la-Madeleine.

Impatience dans Avignon

En Gaspésie, la direction régionale de santé publique a également demandé il y a deux semaines que soient abaissés de rouge à orange les niveaux d’alerte des municipalités de Nouvelle, Carleton-sur-Mer et Maria. Aucune annonce en ce sens n'a pourtant été faite depuis.

Le maire de Carleton-sur-Mer et préfet de la MRC d'Avignon, Mathieu Lapointe, admet que l'impatience se fait sentir.

« Ça fait deux semaines qu’on attend un changement, mais on n’a toujours pas de nouvelle de Québec. »

— Une citation de  Mathieu Lapointe, maire de Carleton-sur-Mer et préfet de la MRC d'Avignon

Il y a un effort qui a été demandé et qui a été fait par l’ensemble des citoyens. On a vu une diminution drastique du nombre de cas, observe-t-il.

Des éclosions survenues en septembre ont fait grimper le bilan de la MRC d’Avignon à 260 cas de COVID-19 depuis le début septembre.

Les cas rapportés dans les bilans quotidiens ont toutefois considérablement diminués depuis plus de deux semaines et il ne reste maintenant qu’une vingtaine de cas encore actifs dans Avignon, alors que les MRC Bonaventure et Côte-de-Gaspé en comptent respectivement 74 et 75 tout en demeurant au palier orange.

La DSP a d’ailleurs confirmé aux élus que la situation épidémiologique de la municipalité correspondait maintenant à un niveau d’alerte orange plutôt que rouge, ajoute le maire de Carleton-sur-Mer.

Mathieu Lapointe comprend la prudence de Québec, mais les entrepreneurs et commerçants pénalisés par les contraintes imposées en zone rouge ont besoin, dit-il, de cet assouplissement.

On sent l'impact, affirme Mathieu Lapointe. J'ai des commerçants qui m'appellent et qui vivent les impacts négatifs de la zone rouge.

Le ministre Dubé n'a pas encore répondu à cette demande.

Avec la collaboration d'Isabelle Larose et de Pierre Cotton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !