•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une école privée trilingue en construction à Rivière-du-Loup

Une femme aidant un enfant à faire ses devoirs.

Une école primaire privée où les jeunes apprendront le français, l'anglais et l'espagnol de manière immersive ouvrira ses portes en septembre à Rivière-du-Loup.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une école primaire trilingue privée ouvrira ses portes en septembre prochain à Rivière-du-Loup. Destinée aux enfants de 4 ans à 12 ans, soit de la maternelle à la sixième année, l'établissement associé au réseau des écoles Vision, permettra aux jeunes d'apprendre le français, l'anglais et l'espagnol de façon immersive.

L'école sera située dans l'immeuble en construction au coin des rues Iberville et Lafontaine.

Le but était d'offrir une école trilingue parce que je veux offrir ce cadeau-là à mes enfants. J'aimerais ça qu'ils n'aient pas de difficulté plus tard à essayer d'apprendre les langues. Je pense que c'est un beau cadeau si on peut leur offrir jeune. C'est là qu'ils apprennent le plus, soutient la propriétaire du bâtiment et instigatrice du projet, Stéphanie Poitras.

Mme Poitras est également connue pour être la directrice générale de l'entreprise Aliments ASTA de Saint-Alexandre-de-Kamouraska et la présidente du conseil d'administration du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup.

Lors de la première année d'opération, cette école pourra accueillir une cinquantaine d'élèves allant de la maternelle 4 ans à la deuxième année du primaire.

L'école doit atteindre sa pleine capacité, environ 160 élèves tous niveaux confondus, à l'année scolaire 2026-2027.

Les frais d'inscription d'un enfant à l'école Vision de Rivière-du-Loup oscillera entre 8000 $ et 10 000 $.

Un bâtiment en construction à Rivière-du-Loup.

La future école privée de Rivière-du-Loup sera localisée au coin des rues Iberville et Lafontaine.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

L'établissement doit disposer de grands locaux ensoleillés, d'un spacieux espace commun pouvant servir pour les repas, d'un gymnase et d'une surface de jeux extérieure en gazon synthétique.

Le projet est toujours en attente de l'approbation de leur demande de permis par le ministère de l'Éducation.

De futurs travailleurs trilingues pour la région?

La directrice de cette nouvelle école, Audrey Grégoire, estime que la venue de cette école d'immersion pour l'apprentissage de l'anglais et de l'espagnol sera bénéfique pour les enfants qui la fréquentent, mais aussi pour les entreprises de la région.

« La main-d'œuvre qualifiée bilingue, trilingue se fait rare. En région, c'est probablement encore un petit peu plus rare. Donc, c'est sûr que ça va ajouter une plus-value pour les entreprises d'ici. »

— Une citation de  Audrey Gérgoire, directrice de l'école Vision de Rivière-du-Loup

Mme Grégoire indique qu'un peu plus de la moitié des cours sera offerte en anglais.

La grille horaire comptera cinq heures de plus de cours que dans une école régulière qui en compte normalement 25 par semaine.

Le Réseau Vision compte 23 établissements au Québec auxquels s'ajouterait celui de Rivière-du-Loup.

Son objectif est de permettre à des élèves du primaire de devenir trilingues. L'apprentissage se fait en classe, mais aussi par le jeu immersif.

Avec les informations de Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !