•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aylmer déclare l'état d'urgence sanitaire à l'approche d'une marche anticonfinement

La marche prévue ce samedi vise à manifester contre les restrictions liées à la COVID-19.

Des dizaines de manifestants regardent une femme prendre la parole au cours d'un rassemblement.

L'organisatrice Kimberly Neudorf s'adresse aux manifestants antimasques lors d'un « rassemblement pour la liberté » à Aylmer, en Ontario, le 24 octobre.

Photo : Fournie par Kimberly Neudorf

CBC

Aylmer a déclaré l'état d'urgence sanitaire lundi après-midi en amont d'une manifestation contre les mesures liées à la pandémie.

La mairesse, Mary French, a signé l'ordonnance lundi après-midi, citant le potentiel de troubles civils et de perturbations des services à la suite de manifestations en lien avec les instructions, les recommandations et les ordres de la province et le Bureau de santé du Sud-Ouest sur la COVID-19.

Sur Twitter, la police municipale écrit que la déclaration de l'état d'urgence est une réponse à une deuxième marche pour la liberté antimasque prévue samedi.

La mairesse considère que ce rassemblement représente un danger majeur pour la population d'Aylmer. Cette déclaration de l'état d'urgence (Nouvelle fenêtre) (en anglais seulement) pourrait aussi permettre à la municipalité de recevoir plus de fonds pour répondre à la crise.

Cette ville d'environ 7500 habitants située à 40 kilomètres au sud-est de London a été le théâtre, le 24 octobre, de ce que les organisateurs décrivent comme une marche pour la liberté pour protester contre les restrictions liées à la crise sanitaire.

Des centaines de personnes se seraient rassemblées à ce moment-là. Plusieurs d'entre elles ne portaient pas de masque, selon la mairesse, Mary French.

Une manifestation.

Des manifestants ont défilé dans les rues d'Aylmer lors d'un rassemblement contre les restrictions liées à la COVID-19, le 24 octobre.

Photo : Fournie par Kimberly Neudorf

D'après ce que j'entends, nos résidents sont très en colère. Nous essayons de suivre les règles, et nos propriétaires d'entreprises souffrent. J'ai entendu des gens dire qu'ils ne vont pas magasiner à Aylmer à cause de cela, a dit Mme French sur les ondes de CBC.

Aylmer compte le quart des cas confirmés de COVID-19 du Bureau de santé du Sud-Ouest, qui dessert également le comté d'Oxford, le comté d'Elgin et la ville de Saint-Thomas.

Selon la santé publique locale, 89 cas, sur un total de 337, ont été recensés dans la ville depuis le début de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !