•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La situation dans le Saguenay-Lac-Saint-Jean et Lanaudière inquiète Legault

Le premier ministre François Legault, masqué, s'apprête à s'adresser aux journalistes.

« Il faut rester prudent, on n’est pas à l’abri d’une explosion », prévient le premier ministre François Legault.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Bien que la situation demeure stable au Québec, les augmentations notables du nombre de cas de COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean et dans le nord de Lanaudière préoccupent la santé publique qui souligne cependant les progrès accomplis à Montréal et Québec.

La situation est stable depuis cinq semaines […] par contre, quand on décortique les régions une par une on voit qu’à certains endroits il y a de grosses améliorations, mais à d’autres il y a une détérioration, a expliqué le premier ministre du Québec, François Legault en conférence de presse mardi.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la situation est particulièrement problématique du côté est du lac, dans la région d’Alma et de Jonquière notamment tandis que dans Lanaudière, la situation s’est significativement détériorée dans le nord de la région ainsi que dans le secteur de Joliette.

Autrement, la situation demeure somme toute stable au Québec et s’améliore même dans certaines régions notamment aux îles de la Madeleine qui passeront du stade orange à jaune aujourd’hui, a annoncé le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Sans en nommer aucune, le ministre de la Santé a ajouté que d’autres régions pourraient voir leur niveau d’alerte abaissé prochainement si la situation continue de s’y améliorer.

D’un point de vue plus global, le premier ministre Legault a expliqué que le Québec s’en tire plutôt bien jusqu’ici si on tient compte de la situation qui prévaut actuellement aux États-Unis et en Europe.

On a beaucoup mieux réussi à présent dans la deuxième vague qu’ailleurs dans le monde.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Soulignant que le taux de décès au Québec est de 61 par million d’habitants depuis le 1er septembre, le premier ministre a rappelé qu’actuellement, ce taux est de 77 par million d’habitants au Royaume-Uni, 98 en France, 145 aux États-Unis, 153 en Espagne et 165 en Belgique. Mais, a souligné à gros traits François Legault, il faut rester prudent! On n’est pas à l’abri d’une explosion de cas.

Il s’agit d’avoir quelques partys et après ça se multiplie de façon exponentielle a-t-il prévenu.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Bilan du jour

En matinée, la santé publique rapportait 871 nouveaux cas de COVID-19 recensés au cours des 24 dernières heures au Québec, portant le bilan provincial à 108 889 cas depuis le début de la pandémie, en février dernier.

Trente-quatre décès supplémentaires ont aussi été ajoutés au bilan dont cinq au cours des dernières 24 heures, 25 survenus entre le 27 octobre et le 1er novembre et quatre survenus avant le 27 octobre.

Le bilan total des pertes s’élève désormais à 6317 au Québec depuis le début de la pandémie. Ce qui représente plus de la moitié des 10 261décès dus à la COVID-19 au Canada à ce jour.

Le nombre d’hospitalisations a quant à lui augmenté de 27 par rapport à la veille pour s’établir à 526. De ce nombre, 85 patients sont traités aux soins intensifs, soit 4 de plus que la journée précédente.

En matière de dépistage, 15 512 tests ont été effectués le 1er novembre dernier, portant à 3 169 438 le nombre total de prélèvements effectués depuis le début de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !