•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier autobus totalement électrique d'ici 2022 pour la STS

L'immense garage avec des autobus stationnées à l'intérieur

La STS compte renouveler sa flotte d'autobus avec des véhicules 100% électriques dans le courant des prochaines années. (archives)

Photo : Radio-Canada / Marion Bérubé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Société de transports de Sherbrooke (STS) se dotera de son premier autobus 100% électrique entre fin 2021 et début 2022, a fait savoir son président, Marc Denault, au conseil municipale de lundi soir.

D'ailleurs, la STS compte renouveler sa flotte d'autobus avec des véhicules 100% électriques dans le courant des prochaines années. À partir de 2024, 100% des véhicules achetés seront 100% électriques, assure-t-il.

C’est un projet qui va s’échelonner sur plusieurs années, fait savoir M. Denault.

Un projet de 10 millions de dollars a d'ailleurs été présenté, lundi soir, au conseil municipal, pour l'achat de nouveaux véhicules 100% électriques. Cette démarche fait partie de la phase 4 concernant l’agrandissement du garage de la STS pour l’électrification des transports, indique Marc Denault.

Un véhicule hybride de la STS coûte environ 800 000 $. Sans pouvoir avancer de chiffre exact, le président de la STS estime qu’un véhicule 100% électrique coûte environ 1 million de dollars l’unité. Annuellement, ce sont entre trois et quatre véhicules qui sont achetés par la STS, précise-t-il.

C’est un projet qui devrait être bénéfique autant pour les gaz à effet de serre qu’au point de vue des coûts d’exploitation, souligne M. Denault. Actuellement, la Société de transport [dépense] 2,5 millions de dollars en achat de carburant. Si on peut réduire cette facture-là, on va contribuer à la richesse des Sherbrookois en achetant de l'électricité sherbrookoise, ajoute-t-il.

2,5 M$ pour le réaménagement de la Station du Cégep

Un autre projet de 2,5 millions concernant le réaménagement de la Station du Cégep a été abordé, lundi. Pour Marc Denault, ce projet est devenu essentiel compte tenu du fait que l’achalandage y a explosé après la fermeture de la Station du dépôt, l’année dernière. La station du Cégep a besoin de plus d’espace, explique-t-il.

D’ailleurs, un kiosque pourrait même y être aménagé pour le service à la clientèle lors des périodes de pointe. De plus, la STS réfléchit également à la mise en place d’un pôle multimodal et réunir transport en commun, transport actif, covoiturage et vélo-partage.

Un autre projet d’un montant de deux millions est également dans les cartons de la STS. Il s'agit de l’implantation de six corridors d’écomobilité dans lesquels circuleront des véhicules 100% électriques de la STS d’est en ouest et du nord au sud pour favoriser le transport en commun. Ce montant de 2 millions de dollars comprend l’étude de faisabilité du projet.

L’ensemble de ces projets pourront être subventionnés jusqu’à 90%, voire 95% dans certains cas, par Québec, assure Marc Denault. Ce qui est très avantageux pour le contribuable sherbrookois, selon lui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !