•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fondation Raspberry Pi lance un nouveau nano-ordinateur

Vendu pour 135 dollars, le Raspberry Pi 400 est un ordinateur intégré à un clavier.

Un clavier d'ordinateur muni de plusieurs prises.

L'ordinateur, dont le prix est très abordable, pourrait répondre aux besoins des écoles en temps de pandémie.

Photo : Raspberry Pi

Radio-Canada

La fondation Raspberry Pi, une organisation caritative britannique qui se consacre à soutenir l’apprentissage de la programmation, lance un produit qui pourrait répondre aux besoins des écoles en temps de pandémie.

L'entreprise avait commercialisé l’an dernier le Raspberry Pi 4, un modèle pouvant être accompagné d’une souris et d’un clavier assortis. Le Raspberry Pi 400 reprend le même clavier, mais intègre l’ordinateur, qui est de la taille d’une carte de crédit.

En plus d’être mignon comme tout, ce nouvel ordinateur a surtout des vertus éducatives pour les enfants. Vendus à des prix très abordables et dotés de plusieurs prises, les ordinateurs monocartes de la fondation Raspberry Pi permettent d’en apprendre beaucoup sur les ordinateurs sans avoir les contraintes financières et techniques liées aux produits des marques connues.

Le Raspberry Pi 400 pourrait aussi être fort pratique en temps de pandémie pour les écoles et les familles qui ont besoin de davantage d’ordinateurs, mais qui n’ont pas les ressources nécessaires.

Muni d’un processeur ARM, le nouvel ordinateur de la fondation Raspberry Pi a 4 Go de mémoire vive, le wi-fi, Bluetooth, deux prises HDMI, deux prises USB 3.0 et une prise USB 2.0.

Le kit complet du Raspberry Pi 400, comprenant entre autres une souris et un manuel d’utilisation en anglais, est en vente au Canada au prix de 135 $ (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de TechCrunch, et ZDNet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !