•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs remportent l'élection partielle et une majorité à l'Î.-P.-É.

Zack Bell souriant devant un rideau bleu.

Zack Bell est le vainqueur progressiste-conservateur de l'élection partielle à l'Île-du-Prince-Édouard dans Charlottetown-Winsloe.

Photo : CBC / Nicola MacLeod

Radio-Canada

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, obtient un gouvernement majoritaire à la suite d'une élection partielle gagnée par les progressistes-conservateurs dans la circonscription de Charlottetown-Winslow lundi.

Le progressiste-conservateur Zack Bell remporte l'élection avec près de la moitié des voix (49,1 %).

Chris van Ouwerkerk, candidat du Parti vert a recueilli 27 % des voix, 22 % pour le libéral Zac Murphy et 1 % pour la néo-démocrate Lynne Thiele.

Le parti du premier ministre Dennis King gagne ainsi la majorité à l’Assemblée législative. Son parti passe de 13 à 14 sièges, sur un total de 27.

En tout, 67 % des 4311 électeurs du district 10 se sont prévalus de leur droit de vote.

Le premier ministre Dennis King a déclaré que son gouvernement continuerait d'adopter une approche collaborative si les conservateurs formaient une majorité.

Au moment du vote de lundi, les conservateurs avaient 13 sièges, tandis que les verts du chef Peter Bevan-Baker avaient huit sièges et les libéraux sous le chef par intérim Sonny Gallant en avaient cinq.

Aux élections générales de 2019, le candidat conservateur de Charlottetown-Winsloe avait terminé troisième derrière le candidat vert et le libéral l'ayant emporté, Robert Mitchell, qui a démissionné le mois dernier après avoir représenté la circonscription pendant 13 ans.

En raison de la pandémie de COVID-19, les électeurs ont été invités à porter un masque lors du vote et à se conformer aux protocoles de distanciation physique et de capacité réduite.

Il y avait dans chaque bureau de vote des responsables électoraux portant des équipements de protection individuelle, des barrières de protection en plastique et des postes de désinfection des mains.

De plus, on a demandé aux électeurs de montrer leur pièce d'identité sans la remettre aux responsables électoraux, et chaque électeur devait recevoir un nouveau crayon avec son bulletin de vote.

Avec des renseignements de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !