•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La collection du Musée du phare de Madeleine cédée au Musée de la Gaspésie

Le musée est situé sur le site touristique du phare de Madeleine.

La collection du Musée du phare de Madeleine appartient maintenant au Musée de la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada

La collection du Musée du phare de Madeleine a bien failli quitter le petit village de la Haute-Gaspésie, lorsque l’Association touristique de Sainte-Marie-Madeleine l'a cédé au Musée de la Gaspésie sans en faire l'annonce.

Beaucoup de citoyens ont appris la nouvelle dimanche matin au moment où le camion de déménagement du Musée de la Gaspésie est arrivé sur les lieux pour vider le petit musée du village.

Le maire de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, Joël Côté, est intervenu in extremis.

Après discussions avec la direction du Musée de la Gaspésie, il a été convenu que la collection ne se rendrait pas à Gaspé.

Le camion a rebroussé chemin et tous les meubles anciens et les divers objets issus du patrimoine de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine ont réintégré le musée.

Joël Côté se désole de penser que tous ces objets, qui racontent l’histoire du village, auraient pu partir pour Gaspé sans que la population soit consultée.

Divers objets en bois dont un rouet.

Les objets anciens du village resteront au Musée du phare de Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

La Municipalité et le Musée de la Gaspésie, qui demeure propriétaire des objets, ont convenu de discuter ultérieurement d’une entente afin de conserver et de mettre en valeur la collection.

Le directeur du Musée de la Gaspésie, Martin Roussy, explique que l’institution a été contactée en juillet dernier par l’Association touristique Sainte-Marie-Madeleine qui gère le site du phare de Sainte-Madeleine-de-Rivière-Madeleine depuis plus de 30 ans.

Dans ce type de démarche, le Musée s’assure que le donateur est véritablement le propriétaire des objets cédés, ce qui fut fait.

La directrice de l’Association, Arlette Fortin, souligne que l’organisme était l’unique propriétaire de la collection.

Elle précise que c'est l’Association qui a fondé le musée. L'organisme a fait l’acquisition de tous ces anciens objets auprès des citoyens de Sainte-Madeleine-de-Rivière-Madeleine en 1999.

De vieilles affiches, une de cigarettes Benson et l'autre de Coca-Cola, encadrent un vieux téléphone mural.

Le Musée du phare de Madeleine a été fondé par l'Association touristique Sainte-Marie-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

L’Association touristique avait donc en mains les preuves nécessaires et a établi la donation par résolution.

Opération de sauvetage

Le directeur du Musée de la Gaspésie indique que normalement, lors de ce type de donation, une équipe se rend sur place pour classer et inventorier les objets.

Cette étape n’a pas pu être réalisée en raison de l’urgence de la situation. L’Association touristique de Sainte-Marie-Madeleine avait en effet fait savoir au Musée que les objets devaient partir rapidement puisqu’elle devait quitter le site du phare en novembre.

Vue de la façade du Musée de la Gaspésie, à Gaspé.

Le Musée de la Gaspésie se dit prêt à collaborer avec la Municipalité de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine.

Photo : Musée de la Gaspésie

L’envoi d’un camion de déménagement au Musée du phare de Madeleine était vu par le Musée de la Gaspésie comme une opération de sauvetage, indique M. Roussy, et non comme une question de propriété ou d'argent.

Il assure qu'il ignorait que la Municipalité n’était pas informée de la transaction, et que la porte est ouverte à la collaboration. Peu importe la forme que cela prendra , souligne M. Roussy.

Départ de l'Association

La directrice de l’Association touristique Sainte-Marie-Madeleine, Arlette Fortin, admet volontiers que la Municipalité n’avait pas été mise au courant de la donation.

Elle explique que le but de l’Association était de préserver l’entièreté de la collection. Pour elle, la seule solution viable était de la céder au Musée de la Gaspésie puisque l’Association a fait savoir à la Municipalité qu’elle quittait le site cet automne.

Après avoir assumé la gestion du site du phare de Madeleine pendant plus de 30 ans, l’Association a décidé de laisser la place à quelqu’un d’autre.

Mme Fortin n’a pas souhaité expliquer les raisons de ce départ, mais précise que ce n’est pas pour des raisons financières. En plus du musée et du phare, l’Association gérait aussi une petite boutique et un café. La décision de partir a été communiquée la semaine dernière aux élus municipaux.

Le conseil a demandé à rencontrer les membres de l’Association. Cette réunion n’a pas pu se tenir. Selon Mme Fortin, les délais de convocation, 15 minutes avant, étaient trop courts.

Des relations difficiles

Mis devant le fait accompli, le maire de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine rappelle que l’Association ne payait aucun loyer et que l’entretien du site était effectué par la Municipalité.

Le maire de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine devant le musée du site du phare de Madeleine.

Le maire Joël Côté est bien content que la collection du musée soit de retour au bercail.

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Il reconnaît que les relations entre la Municipalité et l’Association étaient difficiles, et ce, depuis plusieurs années.

La directrice générale de l’Association s’était d’ailleurs présentée à la mairie aux élections municipales de 2017.

À la suite de ces événements, le maire a écrit à la population pour expliquer la situation.

Tout le monde sait très bien que la relation entre nos entités était très tendue et qu’au sein même de cette organisation, une opposition systématique envers la municipalité était ancrée.

Extrait de la lettre du maire Joël Côté à ses concitoyens

De plus, la Municipalité annonce qu’elle met fin officiellement à tout partenariat avec l’Association touristique.

Plan de revitalisation

Le maire indique que c’est la Municipalité qui deviendra le nouveau gardien de la collection, avec le soutien du Musée de la Gaspésie. Le conseil municipal souhaite même enrichir la collection.

Un comité sur le patrimoine local sera mis sur pied. La direction de ce comité sera confiée à l’écrivain Bernard Boucher, originaire du village.

Un phare de taille modeste trône à côté d'un bâtiment de service. À l'avant-plan, on voit une table à pique-nique.

Le phare de Madeleine a été restauré en 2017. Il avait été auparavant rétrocédé à la Municipalité par Pêches et Océans Canada.

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Le maire entend intégrer la gestion et la mise en valeur du musée dans une plus vaste vision.

La Municipalité a récemment reçu des fonds afin de réaliser un plan de développement économique et touristique de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, selon M. Côté.

Le réaménagement du site du phare de Madeleine, où se trouve le musée, fait partie des chantiers planifiés.

Selon les données transmises par l'Association touristique Sainte-Marie-Madeleine, environ 12 000 personnes visitent le site du phare chaque année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !