•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le protocole de Kyoto pratiquement enterré

Radio-Canada

L'Académie russe des sciences recommande au président du pays Vladimir Poutine de renoncer à faire ratifier le protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre.

L'Académie russe des sciences recommande au président du pays Vladimir Poutine de renoncer à faire ratifier le protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre

Selon le groupe d'experts, l'accord international n'a aucun fondement scientifique et ne permettrait pas de contrôler l'émission de gaz à effet de serre. L'Académie des sciences souligne aussi que la ratification du protocole empêcherait le président Poutine d'atteindre son objectif de doubler le PIB du pays d'ici dix ans.

Après le retrait américain, la Russie tient le sort de l'accord entre ses mains. Elle produit 17 % des émissions mondiales. Seule son adhésion pourrait permettre l'entrée en vigueur de l'accord qui exige que les pays responsables d'au moins 55 % des émissions le ratifient pour qu'il puisse entrer en vigueur.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.