•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une murale controversée vandalisée à Victoria

Un homme peint en noir une lettre d'une murale au sol.

L'incident est survenu le samedi 31 octobre.

Photo : Police de Victoria/Twitter

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La police de Victoria est à la recherche d’une personne qui a vandalisé une murale à coup de peinture en aérosol samedi matin.

Des témoins rapportent avoir vu le suspect arriver en chevauchant une motocyclette rouge et blanche et masquer avec de la peinture une lettre des mots « More Justice, More Peace » de la murale.

Les artistes qui l’ont réalisée l’avaient récemment mise à jour en couvrant la lettre S de noir et l’avaient assortie du message : cette lettre a été censurée par la Ville de Victoria sous l’influence de sa police. Ce faisant, Victoria tait les voix et les expériences des communautés noires et autochtones.

Cette modification avait été apportée après que l’acronyme ACAB que contenait originalement la lettre S ait suscité de vives critiques. En argot, l’acronyme signifie que tous les policiers sont des bâtards.

Le chef de police de Victoria, Del Manak, croit que l’acte de vandalisme est aussi offensant, sinon plus, que ce que véhiculait l’oeuvre originale.

La Ville de Victoria demande à tous de respecter les oeuvres d’art public.

Avec des informations de la Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !