•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple de la C.-B. passe 127 nuits consécutives à compter des chauves-souris

Une chauve-souris serrée dans une main gantée

Les petites chauves-souris brunes (Myotis lucifugus) sont en voie de disparition au Canada.

Photo : Associated Press / Peter Thomson

Radio-Canada

Un couple de Britanno-Colombiens s’est adonné au comptage des chauves-souris qu’ils accueillent dans leur cour pendant 127 nuits consécutives, se montrant d’une grande aide pour les biologistes de la province.

Tout a commencé lorsque Linda Crossley a demandé à son mari, George, s'il pouvait construire une petite maison pour les chauves-souris qu'elle aimait regarder voler dans leur jardin, la nuit, tout juste en dehors de Williams Lake.

George, sachant à quel point sa femme appréciait cette activité, était heureux de chercher sur Google les plans de construction de maisons et de se mettre au travail.

Ils ne savaient pas que leur passe-temps deviendrait une aide précieuse pour le gouvernement provincial.

Quelques années après que George a installé cette première maison pour chauves-souris, Linda a repéré un avis dans le journal local demandant des bénévoles pour participer au programme communautaire de chauves-souris de la Colombie-Britannique.

Les participants devaient compter les chauves-souris au même endroit, à la même heure de façon régulière et rapporter ces chiffres au gouvernement provincial.

Le décompte aide les biologistes des chauves-souris à savoir combien sortent de leurs gîtes chaque année.

Une mystérieuse maladie fongique appelée syndrome du museau blanc a décimé les populations de chauves-souris nord-américaines, tuant des millions d’individus dans les dernières années.

En 2019, le syndrome a été détecté chez des chauves-souris dans sept provinces canadiennes et dans l'État de Washington, mais pas encore en Colombie-Britannique.

Linda comptait déjà les allées et venues de ces créatures nocturnes dans leur cour par intérêt, et avait noté ses observations sur un calendrier. Les Crossley se sont portés volontaires pour le programme et ont commencé à compter à des fins officielles.

Cette année, à partir du mois d'avril, le couple a compté pendant 127 jours consécutifs et leurs chiffres pouvaient être élevés. Les Crossley disent qu'ils pouvaient en compter 400 lors d’une soirée achalandée.

Des créatures vulnérables

Il y a maintenant deux cabanes pour chauves-souris dans la cour et Linda garde un œil sur l'une pendant que George compte l'activité autour de l'autre.

Il existe 16 espèces de chauves-souris en Colombie-Britannique, mais on ne les trouve pas toutes dans toutes les régions de la province. Les Crossley pensent qu'ils comptent de petites chauves-souris brunes.

Selon la Fédération canadienne de la faune, les chauves-souris de cette espèce ne pèsent que sept à quatorze grammes et ont une envergure de 22 à 27 centimètres. En 2014, elles ont été ajoutées au registre des espèces en péril du gouvernement fédéral comme une espèce en voie de disparition.

Les chauves-souris de la cour des Crossley semblent cependant passer un bon moment.

Linda dit que les gens associent souvent les chauves-souris à des films d'horreur et à des bâtiments abandonnés effrayants, mais il n'y a vraiment rien à craindre.

De plus, George a une raison pratique d'accueillir dans la cour les mammifères ailés parfois mal aimés : pensez au nombre de moustiques qu’ils attrapent pour nous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !