•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cuistots de la marine élargissent leurs horizons culinaires

Ruwanmali Samarakoon-Amunugama pointe vers des pièces de viande devant deux militaires dans une cuisine commerciale.

L'auteure de livre de recettes Ruwanmali Samarakoon-Amunugama a initié les cuisiniers de la base militaire d'Esquimalt, en Colombie-Britannique, aux rudiments de la cuisine sri-lankaise.

Photo : Forces armées canadiennes

Radio-Canada

La direction de la base navale d’Esquimalt, en Colombie-Britannique, a décidé de diversifier les saveurs de la cuisine maritime afin de mieux représenter la diversité canadienne au sein des forces armées.

Le commandant de la base, Sam Sader, explique que l’idée lui est venue en regardant la diversité d’origines des membres qui y sont affectés.

Nos membres ont différentes origines et nous voulons être certains que nos menus les représentent.

Le menu actuel inclut notamment des plats indiens, marocains, italiens et mexicains. Le personnel a toutefois reçu, cette semaine, une formation en cuisine sri-lankaise et libanaise afin de bonifier le menu.

Pour ce faire, les cuisiniers ont reçu la visite de l’auteure d’origine sri-lankaise Ruwanmali Samarakoon-Amunugama.

Celle-ci rappelle qu’il y a une grande communauté d’origine sri-lankaise au pays, mais qu’il est rare que la cuisine traditionnelle du pays soit représentée ailleurs qu’à la maison.

Son livre de recettes, Milk, Spice and Curry Leaves est l’un des premiers à présenter la cuisine sri-lankaise à la population nord-américaine, explique-t-elle.

Jusqu’à tout récemment, cette cuisine n’était pas au goût des gens, elle ne les intéressait pas vraiment, malgré l’ampleur de la diaspora.

Elle croit toutefois que les initiatives comme celles de la Marine royale canadienne sont importantes.

Cette nourriture est délicieuse et est longtemps restée sous le radar. Que la Marine royale canadienne l’ajoute à son menu, c’est génial, s’exclame-t-elle, ajoutant que ces nouvelles saveurs rendent les forces armées plus attrayantes pour les nouveaux arrivants.

On doit rendre la diversité normale, plutôt que de la traiter toujours comme une nouveauté, croit-elle.

Les Forces armées canadiennes précisent que même si l’inclusion officielle de nouveaux éléments au menu militaire doit passer par un processus de contrôle national, rien n’empêche les chefs des différentes bases d’ajouter des plats liés à des thèmes, de temps à autre.

Avec les informations de l’émission All Points West

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !