•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les directeurs du conseil scolaire de Toronto recevront des millions en bonis annuels

Une enseigne devant un édifice en briques

Le conseil scolaire public anglais de Toronto versera des bonis à certains de ses cadres. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

CBC News

Le plus grand conseil scolaire du pays dépensera plus de 2 millions de dollars en bonis annuels pour ses cadres supérieurs.

Dans une déclaration publiée vendredi, le porte-parole du Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB), Ryan Bird, écrit que les directeurs et les directeurs adjoints recevraient 3,5 jours de rémunération à leur taux de rémunération normal en boni.

« Afin de répondre aux exigences supplémentaires pour une réouverture en toute sécurité des écoles en septembre, les directeurs et les directeurs adjoints ont dû rentrer au travail plus tôt en août par rapport aux années précédentes », écrit M. Bird dans le communiqué. 

Bien que les chiffres exacts ne soient pas disponibles, celui-ci explique que la facture totale se situerait 2,2 et 2,4 millions de dollars. 

Certains directeurs et directeurs adjoints seront également autorisés à reporter un nombre limité de jours de remplacement non utilisés de l'année précédente, car ils n'ont pas pu les prendre en raison [des moyens de pression des employés], suivis immédiatement par la pandémie, peut-on lire dans le communiqué. 

La semaine dernière, le conseil d'administration a signalé être aux prises avec de graves problèmes budgétaires. Celui-ci affirme avoir un manque à gagner de 42 millions de dollars parce que beaucoup moins d'enfants se sont présentés en classe cet automne par rapport à l'an dernier. 

Mais dans un courriel envoyé vendredi aux directeurs et aux directeurs adjoints, le conseil affirme avoir décidé que les principaux dirigeants de ses écoles allaient recevoir une compensation supplémentaire, étant donné les demandes sans précédent liées à la rentrée de cette année. 

Tant de travail a été accompli par nos chefs d'établissement pour rouvrir nos écoles, lit-on dans le courriel, qui a été signé par le directeur associé intérimaire du TDSB, Andrew Gold, la directrice associée intérimaire Karen Falconer et la directrice associée Manon Gardner. 

Au nom de nos élèves, de leurs familles et de notre personnel - merci pour tout ce que vous avez fait pour amener nos écoles à cet endroit. 

La FEESO exprime sa répugnance et son indignation

Dans une lettre envoyée aux responsables du TDSB, Leslie Wolfe, présidente de la division Toronto de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (FEESO), qui représente 5000 enseignants du secondaire et des écoles de jour pour adultes du TDSB, exprime sa répugnance et son indignation face à la décision. Elle affirme que la direction du conseil scolaire ignore les travailleurs de première ligne. 

Les enseignants et les travailleurs de l'éducation de la FEESO ont passé littéralement des centaines de milliers d'heures à planifier, à se préparer, à recommencer à zéro chaque fois que le TDSB changeait d’idée, lit-on dans la lettre. 

Nous avons aussi des membres qui ont répondu à l'appel pour soutenir l'ouverture des écoles en août. Nous avons aussi des membres à qui on doit des jours de remplacement.

Mme Wolfe ajoute qu'un nombre scandaleux de membres du syndicat fait face à des classes trop nombreuses, tandis que d'autres membres sont toujours mis à pied depuis 2018-19 en raison de préoccupations budgétaires

Cette rémunération irréfléchie de certains membres de votre soi-disant "équipe" est source de division et détruit complètement ce qu’il restait de moral parmi les membres de la FEESO de Toronto, écrit Mme Wolfe dans la lettre. 

La province a mené plus tôt cette année des négociations litigieuses avec quatre syndicats d'enseignants. Celles-ci ont mené à des débrayages et à des fermetures d'écoles.

La FEESO a été le dernier syndicat à conclure une entente avec la province.

En vertu du nouvel accord, le président de la FEESO, Harvey Bischof, a déclaré à l'époque que des classes plus nombreuses, un apprentissage en ligne obligatoire et une réduction du financement des aides aux étudiants seraient une réalité pour les étudiants cette année. 

Le TDSB dit que les bonis seront traités aussi rapidement que possible et les gens concernés peuvent s'attendre à les recevoir avec leur chèque de paie du 10 décembre. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !