•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Marathon canadien de ski forcé de se réinventer pendant la pandémie

Un participant du Marathon canadien de ski dans la forêt.

Le Marathon canadien de ski organise une portion virtuelle pour la première fois de son histoire (archives).

Photo : Radio-Canada / CBC/Loreen Pindera

Le Marathon canadien de ski change sa formule pour l’hiver prochain, afin de pouvoir tenir son événement pour une 54e fois malgré la pandémie.

L’événement, normalement réparti sur deux jours, sera tenu en une seule journée en février 2021, afin de réduire les besoins logistiques. L’épreuve du coureur des bois, durant laquelle les fondeurs les plus aguerris parcourent 160 km aura lieu sur une distance plus courte d’environ 90 km.

Ça facilite l’organisation du Marathon, mais aussi pour notre communauté. L’événement de deux jours demandait une logistique, puisqu’il était linéaire, explique Sylvain Parent, président du conseil d’administration du Marathon canadien de ski.

Le plan pour 2021 est de faire des parcours en boucle à Montebello et dans la réserve Kenauk, question de limiter par exemple le nombre d’autobus qui doivent être utilisés pour venir en aide aux skieurs en difficulté.

La compétition rassemble environ 1400 athlètes, bon an mal an, du Québec, de l’Ontario, mais aussi de l’Est et de l’Ouest du Canada, ainsi que du nord-est des États-Unis.

L’organisation prévoit ouvrir 750 places l’hiver prochain, afin de se conformer aux mesures sanitaires. Un plan qui repose sur le fait que la région de Montebello soit en zone jaune ou verte lors de la première semaine de février afin de rassembler trois vagues de 250 participants.

On va être à l'affût de comment la pandémie évolue. On continue de prendre les décisions "go, no go" en les repoussant le plus loin possible. On va laisser les instances gouvernementales et les restrictions qui s’imposent dû à la pandémie décider un peu pour nous, mentionne M. Parent.

Ce dernier assure que le Marathon canadien de ski aura lieu en février, d’une façon ou d’une autre, puisqu’un volet virtuel sera mis sur place pour la première fois. Les participants auront un temps imparti afin de terminer la distance pour laquelle ils se sont inscrits et partager leur résultat en ligne.

Il va y avoir un Marathon de ski de fond. Ce qui est à risque, c’est la portion sur le site à Montebello.

Sylvain Parent, président du conseil d'administration du Marathon canadien de ski

On a eu des défis comme le manque de neige, l’abondance de neige, le verglas, les bris mécaniques sur la machinerie qui fait nos pistes, le froid intense de l’année dernière… On n’est pas à un premier défi, mais je dois avouer que celui-là est particulier, ajoute-t-il, en référence à la pandémie.

Sylvain Parent croit que son organisation a montré dans le passé sa résilience et qu’elle pourra le faire encore une fois cette année, d’une manière différente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !