•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les stations de ski en Alberta prêtes pour la saison, malgré la COVID-19

Chargement de l’image

Les skieurs et les planchistes doivent garder leurs distances lorsqu'ils vont sur les télésièges.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les stations de ski de l’Alberta ont toutes mis en place des protocoles sanitaires pour minimiser les risques d’infection au nouveau coronavirus.

D'abord, les skieurs devront acheter leurs billets d’accès en ligne. Selon le directeur de la station de ski de Norquay, André Quenneville, cette mesure permet de réduire les files d'attente à la billetterie.

Le ski va être le même, mais le reste de l'expérience sera différent des autres années. Il faudra plus de préparation, ajoute-t-il.

Miser sur une bonne communication

Chargement de l’image

Le préposé de la station de ski informe aussi les visiteurs des nouvelles obligations, comme celle de porter un couvre-visage.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

À l'entrée, un préposé accueillera les skieurs avec des informations sur les nouvelles mesures sanitaires, mais aussi avec des questions : C’est pour savoir si vous étiez malade ou si vous avez été en contact avec quelqu'un qui a la COVID-19, explique M. Quenneville.

Le port du masque est obligatoire dans le centre de location et le restaurant, toutefois, les cagoules sans trous pour le nez peuvent les remplacer.

Chargement de l’image

Les skis et planches à neige loués par le centre de ski sont désinfectés après chaque utilisation.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Le couvre-visage est aussi obligatoire aux télésièges, que ce soit dans les files d’attente ou lors de la montée. Il est, de plus, recommandé que les skieurs d’un même groupe le prennent ensemble pour réduire le risque d'infection entre des personnes qui ne se connaissent pas.

Le plus grand défi est de faire en sorte que les visiteurs comprennent bien le nouveau règlement et qu'ils le suivent le plus possible, conclut M. Quenneville.

Des skieurs disciplinés

Les amateurs de glisse estiment que ces mesures sont essentielles et espèrent que tout le monde les respectera.

L’Edmontonien Edwin Baker passe la semaine à Canmore pour skier à Norquay. Il ne souhaite pas de fermeture précoce des stations, comme en mars dernier.

Chargement de l’image

Edwin Baker a été très déçu quand la dernière saison de ski a été écourtée.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Tant que tout le monde garde ses distances et skie avec son propre groupe, la saison sera excellente, espère Edwin Baker.

Des skieurs pensent même que les risques de contagion seront encore plus faibles si les mesures sont bien appliquées dans le restaurant, où les tables sont espacées pour assurer une distanciation physique entre les différents groupes de skieurs.

Chargement de l’image

Le restaurant de ski de Norquay a moins de tables pour faciliter la distanciation physique.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

En effet, les restaurants des stations de ski sont souvent bondés de skieurs, qui s'y rassemblent pour se reposer et se réchauffer.

Les choses se passent bien dans le restaurant, il y a de la distanciation sociale, des désinfectants pour les mains partout, dit une skieuse, Leanne Blanchette.

André Quenneville ajoute que, si les températures le permettent, les portes du restaurant resteront ouvertes pour améliorer la circulation de l’air à l’intérieur.

Chargement de l’image

Les stations de ski encouragent aussi les visiteurs à prendre leur pause dans le stationnement.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Il encourage aussi l’utilisation de la terrasse qui restera ouverte durant la toute saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !